Pourquoi vous devez absolument tenir un journal de trading?

Dans cet article nous allons aborder un élément essentiel (encore un) du trading. Sans lui aucune planification ni analyse ne peut être faite sur son trading.  

La plupart des articles que l’on trouve sur internet se contente d’utiliser le journal de trading avec une simple liste de trades pour une analyse rapide mais sans réelle utilité.

Se cantonner seulement à ce paramètre, c’est en omettre un autre tout aussi important. Avant de pouvoir clôturer et analyser un trader gagnant ou perdant, encore faut-il l’avoir pris dans de bonnes conditions.

Une analyse graphique et/ou une analyse fondamentale en fonction de votre unité de temps, sont des préalables indispensables pour dimensionner et protéger votre future position.

L’article que j’ai écrit sur le money management répond précisément à ce besoin.

Pour comprendre cet article en profondeur je vous conseille donc fortement de le lire en 1er.

Le journal de trading est le support pour mettre en application votre money management dans son utilisation quotidienne.

Un 2ième article sera publié prochainement. Je rentrerai dans le détail de la partie « mesurer sa performance ».

Voici la réelle utilité du journal de trading.

  • Déterminer son risque
  • Dimensionner sa position
  • Simuler la prise de position d’un trade
  • Suivre ses positions ouvertes
  • Posséder un historique détaillé de vos trades
  • Mesurer sa performance

Voici la vidéo explicative

Introduction

Pourquoi utiliser un journal de trading ?

Notre quête d’apprentissage n’est jamais terminée.

Le journal de trading est le reflet de votre implication dans votre trading. Vous devez connaître ce principe que l’on peut appliquer à n’importe quel domaine, et bien entendu à celui du trading.

Notre quête d’apprentissage n’est jamais terminée.

En établissant un suivi régulier, rigoureux, mais attention, simple de votre trading, vous obtenez des informations primordiales sur votre processus de décision et votre état émotionnel.

Votre but ?

Traquer sans relâche vos points faibles. Il est primordial que vous pratiquiez l’amélioration continue, être sur une pente ascendante. N’oublions pas vos points forts, il est toujours bon d’avoir une vision sur eux.

Ne faite pas l’erreur de prendre ce journal simplement pour une aide de débutant. Bien au contraire, un trader/investisseur confirmé l’utilise au quotidien, c’est le socle de sa stratégie de trading avec son money management.

Comment tenir un journal de trading ?

La grande question à laquelle on va répondre est :

Comment mettre en application votre money management ?

Je vais utiliser pour cet article un modèle de journal que j’utilise au quotidien. Il sera mon socle pour les explications. Il n’y a pas de modèle meilleur qu’un autre. Le trader le personnalise à son gout et suivant sa propre utilisation.

Néanmoins voici les 3 grandes parties qu’il doit comporter :

  1. Un simulateur de dimensionnement de position
  2. Ses positions en cours
  3. Ses positions cloturées: Historique + Analyse
e journal de trading 3 parties

Une règle élémentaire que je répète souvent est à respecter :

De la simplicité !  Votre journal de trading doit pouvoir être utilisé par un enfant de 6ième.

En clair, vous devez  pouvoir l’utiliser au quotidien avec une facilité déconcertante.

Son but est de tracer vos trades, si vous prenez un temps fou pour réaliser ces opérations basiques, vous ne tiendrez pas ce journal dans la durée. Tout son bénéfice s’évaporera.

Partie 1: Le simulateur de trade

Le simulateur de positions dispose de 2 grandes zones :

– Une zone de simulation pour le dimensionnement de la future position.

– Une zone où vous définissez la valeur de votre position en fonction de la valorisation de votre compte.

Le simulateur de prise de position

1.1 Votre capital initial de départ

Tout d’abord, avant de commencer le calcul du risque que vous prenez, vous devez déterminer les différents montants en fonction de votre capital initial. Ici nous avons en exemple un capital initial de 10 000€.

Comment déterminer son risque en bourse

Suivant mon utilisation, j’ai choisi de simuler 3 risques différents pour le même capital initial.

Ainsi suivant le contexte de marché :

  • Votre risque sur chaque trade sera de 50€ si vous désirez risquer 0.5% de votre capital.
  • Votre risque sur chaque trade sera de 100€ si vous désirez risquer 1% de votre capital.
  • Votre risque sur chaque trade sera de 200€ si vous désirez risquer 2 % de votre capital.

Vous pouvez tout à fait modifier ces valeurs, le raisonnement sera le même. Sachez tout de même que plus de 3% de risque par trade est déjà important.

Pour le mois suivant vous avez simplement à écrire le montant de votre compte de trading à l’instant T.

N’oubliez pas également de prendre en compte vos frais de courtage pour l’achat et la vente de vos titres. Suivant le montant de vos ordres, ceux-ci peuvent devenir non négligeables en grevant votre performance de plusieurs %.

1.2 Le dimensionnement de votre position

Le préalable indispensable avant d’utiliser le simulateur de positons est d’avoir sélectionné un actif dans une configuration graphique  en accord avec votre stratégie de trading.

L’analyse technique avec l’identification des supports et des résistances vous permet de déterminer vos niveaux d’interventions et d’invalidations.

Je le rappelle, vous n’entrez jamais au hasard sur une position. Vous devez toujours connaitre le montant que vous serez prêt à perdre si le trade ne prend pas la direction voulue.

Vous obtenez 3 zones.

Simuler une prise de position en bourse

Les données d'entrées

Votre journal de trading doit comporter ces 5 paramètres de base.  Ils sont à la base de votre futur gestion du risque et vous avez le total contrôle sur ces valeurs.

  • La quantité
  • Le niveau d’entrée
  • Votre niveau d’invalidation : stop loss
  • Votre 1er objectif graphique

Les données déduites

Vous en déduirez ainsi la valeur de votre risque, celui-ci doit être en accord avec la valeur que vous avez dans la zone capital de départ.

Vous obtenez également :

  • Le montant brut
  • Le montant net (prend en compte les frais de courtage).

Le montant réellement utile est le montant net. Le brut est simplement là en guise d’information. Cela permet tout de même de quantifier l’impact de vos frais de courtage.

La performance

Mesurer et connaître la performance de votre futur trade est fondamental. Cela se fait grâce au niveau du stop loss que vous avez rentré, ainsi que le niveau de votre 1er objectif graphique.

Vous connaitrez ainsi :

  • Le gain que vous obtiendrez
  • La perte que vous occasionnera ce trade.

Vous noterez bien le terme que j’utilise.

Je ne parle pas de perte subie mais simplement la perte que cela vous occasionnera.

C’est la différence entre réaliser la démarche de maîtriser son trade et simplement l’espoir que celui-ci montera. Puis se prendre en pleine face la direction contraire sans filet de sécurité.

Ces 2 valeurs vous permettront  de calculer votre ratio Gains/Risques.

Choisissez des configurations graphiques ayant un ratio au minimum supérieur à 2. Cela veut dire que pour un risque pris de 1, vous gagnerez 2.

Pour cet exemple, nous sommes ici sur une sortie de position complète mais vous pouvez très bien effectuer une sortie partielle. Quoi qu’il en soit, garantissez-vous que votre future position est une espérance de gain suffisante pour prendre en compte les aléas d’entrée et de sortie du trade. Suivant la liquidité du titre il peut y avoir une différence entre le niveau que vous avez programmé et celui qui est exécuté, pareil  pour la sortie.

Pour résumer, faites tout ce processus pour être sûr d’être gagnant sur le trade.

Par expérience je vous conseille de vous focaliser sur l’aspect % de votre trade et non uniquement sur la valeur en €.

Pourquoi ?

Toujours dans l’optique de combattre nos biais psychologiques.

Partie 2: Les positions en cours

Votre ordre a été exécuté totalement. Votre position change de statut puisque vous l’avez effectivement en portefeuille.

Les positions en cours dans le journal de trading

Les données d'entrées

Vous retrouvez ici vos 5 paramètres de base.  Un 6ième paramètre intervient. La différence s’effectue au niveau du Stop Loss. Celui-ci est affiné. Vous avez maintenant 2 paramètres qui le contrôlent.

Les positions en cours dans un journal de trading
  • Le Stop Loss initial
  • Le Stop Loss Suiveur

Le stop Loss initial correspond à celui avec lequel vous avez réalisé votre démarche de simulation dans la 1ere partie. Il correspond  donc à la perte que vous vous autorisez en accord avec votre stratégie et l’analyse graphique du titre.

Les données déduites

La première donnée que vous en déduirez sera votre prix de revient (PRU). Celui-ci correspond à la frontière entre les plus-values et les moins-values.

Vous retrouverez également le risque en € que vous avez pris ainsi que le % de risque de cette ligne en fonction de la valorisation de votre portefeuille.

La colonne suivante est une donnée déduite fixe qui concerne le montant net de votre achat.

Vient ensuite la répartition dans votre portefeuille. Cette répartition évoluera au gré de la performance de vos différentes lignes c’est-à-dire la valorisation de votre portefeuille.

Ensuite la plus-value à l’instant T exprimée en € et en %. Un conseil concentrez-vous sur la valeur en %, psychologiquement que ce soit à la hausse ou à la baisse, vous contrôlerez vos émotions plus facilement.

2.1 Le suivi des positions

Maintenant, je l’espère pour vous lorsqu’un trade prend la bonne direction, vous serez amené à remonter votre stop initial. Celui deviendra alors un stop suiveur manuel.

Attention, je parle bien de stop suiveur manuel. Certains courtiers proposent un ordre stop suiveur automatique paramétré généralement sur un certain % de prix de revient.  Ce sont des ordres qui ne respectent pas la volatilité du titre. Vous risquez que votre ordre soit exécuté alors qu’il ne rebondit sur un support.

Je vous le dit, on a rien inventé de plus frustrant en bourse.

Vous devez remonter votre stop manuellement et le positionner uniquement sous des plus bas graphiques.

Lorsque votre niveau de stop suiveur passe au-dessus de votre PRU votre risque pour ce trade est neutralisé. Cette valeur s’affiche dans la % Risque.

2.2 Calcul du risque global sur les positions en cours

Répartition globale V2

Le calcul du risque global est simplement là pour se rappeler la totalité du risque qu’on engage sur notre portefeuille.

Il est toujours utile de maîtriser son risque à l’échelle globale de son portefeuille.

Partie 3: Les positions clôturées

Cette 1ere partie est juste un report de vos positions désormais clôturées.

Les positions cloturées V1 op

Les données d'entrées

Vos données d’entrées sont celles que vous reprennez de la partie « Positions ouvertes » avec simplement en plus votre prix de vente.

Les données déduites

Les données déduites vous rappellent le montant net de votre achat et également le montant net de la vente.

Cela vous permet de calculer les colonnes ±value en € et en %.

3.1 Analyse personnelle de son trading

Pour le moment il n’y a rien de bien mystérieux, le plus intéressant arrive maintenant  avec la partie analyse de votre trading.

3.1.1 La zone commentaire

La 1ere partie vous a permis de dimensionner votre position.

La 2ième vous a permis de la suivre.

 La 3ième partie vous permet d’analyser la position que vous venez clôturer.

Pour chaque ligne clôturée une zone de commentaire est disponible.

Votre journal de trading apporte ici sa 2ième réelle utilité : Celle d’analyser votre trading.

Vous devez toujours réaliser un petit débriefe rapide de vos trades franchement clôturés. Ne vous sanctionnez pas immédiatement si votre trade a été perdant, vous vous doutez bien que c’est tout de même plus subtil que cela.

La grande question à se poser est : Est-ce que j’ai suivi au pied de la lettre mon plan de trading ?

Si vous n’avez pas cédé aux sirènes de l’impulsivité et de l’émotion, un trade peut être bon qu’il soit gagnant ou perdant.

Etonnant non!  Considérez  un trade perdant comme bon, si votre money management  (c’est-à-dire votre niveau de stop loss et la taille de votre position) était bien calibré.  Si le prix de l’action n’a pas pris la direction voulue et que votre SL vous a fait sortir immédiatement et automatiquement, c’est une bonne chose. Le mode « espoir » destructeur n’était pas venu jusqu’à vous. Vous avez peut-être une moins-value, mais celle-ci reste maîtrisée et ne détruit pas votre compte de trading.

Il arrive aussi que l’on remonte son stop loss trop vite, dans l’optique de sécuriser sa position au plus vite malgré le fait que celle-ci était bien dimensionnée (je parle en connaissance de cause). Généralement ça ne loupe pas, le prix fait une mèche basse, tape votre SL remonté, et rebondi aussi sec.

Très frustrant, vous n’auriez pas bougé votre stop initial, vous seriez toujours en position. Vous avez ainsi matérialisé une perte, même très faible. Un trade comme celui-ci n’est pas considéré comme bon malgré la sortie quasi à l’équilibre.

Un dernier point concernant les mauvais trades. Vous pouvez réaliser un trade avec une belle plus-value mais avoir pris un risque inconsidéré pour votre compte de trading. En clair, c’est bien vous avez gagné de l’argent, mais est-ce vraiment reproductible ou bien simplement un coup de chance pour cette fois-ci ?

Pour résumer, un bon trade est un trade qui respecte votre plan de trading. Celui-ci peut être bon ou mauvais. Le plus important c’est que celui-ci soit maitrisé dans son gain ou sa perte.

Pour résumer

Un bon trade est un trade qui respecte votre plan de trading. Celui-ci peut être bon ou mauvais. Le plus important c’est que celui-ci soit maitrisé dans son gain ou sa perte.

Vos analyses doivent rester concises. Quelques mots suffisent.

3.2 Analyse mathématique: 4 indicateurs - 2 graphiques

Dans cet article, je vous présente simplement ces 4 indicateurs et ces 2 graphiques.

Je reviendrai sur cette partie dans le 2ième article consacré au journal de trading en bourse qui sera publié prochainement.

3.2.1 4 indicateurs pour analyser son trading

Après une analyse personnelle de votre trading, votre journal de trading doit également comporter plusieurs indicateurs.

Ils ont l’avantage d’analyser froidement votre méthode et le risque que vous prenez, pour générer vos plus-values en bourse.

  • Le ratio Gains / Pertes
  • Le Taux de réussite
  • Le Profit Factor
  • Le Max Drawdown
Le ratio Gains / Pertes :

Le % de profit et pertes global

Le Taux de réussite :

Le % de trade gagnant. A maitriser correctement

Le Taux de réussite :

La somme de vos plus-values / somme de vos moins-values. Evalue la qualité de votre trading. Vous aide dans votre gestion du risque.

Le Max Drawdown :

Mesure la perte absolue la plus importante sur votre compte de trading.

Pour tirer le maximum de ces indicateurs, vous devez les analyser ensemble pour associer les avantages de chacun et minimiser leur faiblesse.

3.2.1 2 graphiques de suivi

Votre journal de trading doit comporter également 2 graphiques. Une représentation visuelle est psychologiquement toujours plus impactante que des chiffres (même en rouge).

Le track record :

Un graphique en histogramme avec tous vos trades. L’histogramme monte lorsque vous avez réalisé une plus-value et descend pour une baisse. L’avantage est de pouvoir d’un seul coup d’œil comprendre l’impact de vos pertes ou de vos gains.

La performance historique :

Un graphique avec une courbe reprenant la valorisation de votre portefeuille à intervalle régulier. Tout dépend de votre style de trading. Un report journalier, hebdomadaire ou même mensuel. C’est au choix.

Avant de conclure cet article, j'ai besoin de vous!

Chargement…

Merci à vous tous pour vos futures réponses. Mon but est de toujours vous apporter un contenu utile! 

Conclusion

Je pense que vous l’avez compris, le journal de trading est pour moi un élément central. Cela n’a pas toujours été le cas. Je peux même vous dire que pendant longtemps j’ai fait sans. Soit avec plusieurs fichiers ou même à mes débuts sans rien, au feeling…

Bon clairement son utilité n’est plus à démontrer.

Dans cet article, j’ai utilisé un exemple de journal de trading qui ressemble fortement au mien. Un journal doit être personnalisé au besoin de chacun, notamment par rapport à votre aversion au risque et à votre horizon de placement. Un day trader est différent d’un investisseur hebdomadaire.

Néanmoins, la démarche reste la même pour toutes personnes souhaitant intervenir correctement sur la bourse.

Son utilité

  • Déterminer son risque
  • Dimensionner sa position
  • Simuler la prise de position d’un trade
  • Suivre ses positions ouvertes
  • Posséder un historique détaillé de vos trades
  • Mesurer sa performance

Il est le socle technique et pratique de votre stratégie de trading.

Cet article a 4 commentaires

  1. Bonjour
    Très intéressant et utile l’article sur le money management, fournis tu le fichier excel ou devons nous le fabriquer.
    Bien cordialement.

  2. Bonjour,
    Merci. Je vais mettre le fichier excel disponible en téléchargement dans le weekend normalement.

  3. Bonjour, grâce a votre fichier associé aux explications j’ai énormément appris sur le MM et la bourse en générale.
    Par contre, comment puis incorporer la TTF dans mes trade pour obtenir un PRU cohérent ? Je précise que je ne fais pas de l’intraday mais plus du Mid T et LT.
    Encore merci pour votre blog.
    David.

  4. De rien.
    Pour la TTF, elle est appliquée sur la position nette acheteuse en fin de journée. Cela exclu l’intraday donc.
    Après elle concerne les entreprises avec + d’un milliard de capitalisation.
    Elle se calcul sur 0.3% du nombre d’action x par le cours d’achat.
    Donc pour le coup je pense qu’il faudrait rajouter simplement une colonne avec le calcul de la TFF, puis selon le cas additionner le résultat à la colonne montant achat net dans la partie position en cours. Le PRU se mettra à jour.
    Faut bien regarder la liste des valeurs concernées par contre. Je me concentre quasiment sur des smalls et mid caps donc je n’ai pas souvent le cas en fait.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
d1801fbd6cfcba6343409c7beec2ef39JJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJ
13 Partages
Tweetez
Partagez13
Partagez