Dans cet article, je partage avec vous 10 réflexions que je me suis fait naturellement ces 2 dernières années.

Débuter en bourse s’apparente souvent à un parcours du combattant. Le problème c’est que nous n’en avons pas conscience. L’horizon parait dégagé, mais passé le 1er virage, tout change ! Ne serait-ce pas la jungle que je vois ?

La jungle

Après une période plus ou moins longue d’égarement, vous reprenez en main votre trading, bien décidé à ne pas vous laissez impressionner! Vous découvrez des termes comme analyse technique, fondamentale, breakout, money management… et bien d’autres.

Une seule solution, se former. Je ne fais que le répéter, se former est tout simplement indispensable.

Ok c’est fait, et maintenant ? 

Le plus important reste encore de mettre en pratique toutes ces nouvelles connaissances acquises à la sueur de votre front, croyez-moi, ce n’est pas si facile.

Actuellement, où vous situez-vous ? A l’entrée, dans la jungle, ou bien avez-vous réussi à traverser ?

Pour tout vous avouer, moi-même, il y a des jours où j’ai l’impression d’y retourner dans cette jungle !

J’ai donc créé cette checklist pour vous aider dans cette quête. Pour chaque réflexion, prenez le temps de la jauger, a-t-elle une résonnance particulière?

 Si vous vous reconnaissez, additionnez le nombre correspondant.

Nous réaliserons le débriefe de vos scores à la fin, plus celui-ci sera élevé, plus votre traversée sera avancée.

Commençons tout de suite avec les 2 premières. Elles concernent l’aspect psychologique du trading. Généralement quand on débute on ignore allègrement ce point pourtant essentiel.

1. Vous ne jouez pas en bourse, vous investissez.

Nbre de pts: 2

La différence peut vous paraître subtile, voir sans importance, mais pourtant…

Quelle est votre principale raison qui fait que la bourse en ligne vous attire ?

Principalement, c’est le fait de gagner de l’argent. Malheureusement on peut rapidement se brûler les ailes avec le trading, c’est bien connu !

Nous abordons tous le trading avec la mentalité d’un joueur. Vous observez une action qui prend de la valeur jour après jour. La frustration augmente également chez vous quand vous vous dites que vous n’êtes pas dessus. Puis vous sautez enfin le pas, de peur de louper le train express vers la richesse.

Cette démarche est purement celle d’un joueur. Vous connaissez à peine l’historique de la valeur et si je vous parle de résistance sur le prix, vos yeux s’ouvrent en grand.

Maintenant, si vous connaissez mon site et l’avez parcouru, vous avez compris que choisir telle ou telle valeur découlent d’un processus. Un processus d’investissement. Le gain n’est que l’événement final.

Cette distinction processus / évènement vous permettra de passer de la case joueur à la case investisseur/trader.

Si vous comprenez cette distinction, vous faites un premier pas.

2. Le trading n’est plus un simple loisir

Nbre de pts: 2

Cette 2ième pensée est la conséquence. Même si pour vous le trading n’est qu’un moyen de faire fructifier votre capital, vous ne devez plus considérer celui-ci  comme un loisir basique.

Bien au contraire ! Avez-vous mis en place une organisation?

Cette organisation porte un nom :

La routine en trading

Elle cadre vos activités quotidiennes ou bien hebdomadaires.

Elle gère notamment :

Liste de taches de votre routine de trading

Cette liste vous est familière ? Si oui c’est une très bonne chose. Ajoutez vos points.

Dans le cas contraire, cet article vous aidera.

3. Stratégie, plan de trading, money management… Une évidence

Nbre de pts: 4

Vous avez décidé de persévérer dans la voie du trading. Les 3 notions suivantes sont  fondamentales à connaitre.

  • Le plan de trading : Il définit votre horizon de placement avec les objectifs à atteindre et les niveaux d’invalidation.
  • La stratégie de trading : Elle définit vos critères de choix pour sélectionner un titre en réalisant un processus de décision calibré.
  • Le money management : Permet de contrôler votre trade en maîtrisant vos biais émotionnels.

Si elles vous sont encore inconnues, continuez vos efforts dans votre apprentissage.

Ces 3 premières pensées sont les bases à acquérir, elles sont un état d’esprit indispensable à avoir. J’espère qu’elles vous parlent clairement.

4. Analyse fondamentale et graphique sont complémentaires.

Nbre de pts: 3

En trading Investissement = Processus

Le cœur de ce processus est l’analyse fondamentale et graphique du prix d’une action.

Nous intervenons tous avec un horizon de temps qui nous est propre. Celui-ci est conditionné par notre disponibilité et notre inversion au risque principalement.

Certains interviennent sur des unités de temps (UT) très courte (intraday – scalping). Ici l’analyse graphique prend le dessus. Ces UT très courtes demandent un temps de présence constant et génèrent un fort stress.

D’autres interviennent (comme moi) sur des UT plus longues. L’analyse graphique permet de déterminer des points d’entrées et de sorties. Mais cette fois-ci l’analyse fondamentale entre en jeu pour s’informer de la solidité de l’entreprise et la publication de résultat.

Adoptez une approche hybride.

  • Se baser que sur de l’analyse technique permet certes de visualiser la tendance en cours sur les différentes UT avec l’étude des résistances et des supports, mais ne vous mettent pas à l’abri d’un gap haussier ou baissier après une publication par exemple.
  • L’analyse fondamentale permet de connaître la valorisation théorique de l’entreprise avec l’étude de son bilan financier, les anticipations de résultats et la croissance espérée. Le problème c’est que le marché peut se montrer optimiste ou bien pessimiste pour le titre.

Son côté irrationnel peut prendre le dessus et le rester longtemps. C’est pour cela que l’AF est plus adaptée pour les unités longues.

Vous êtes maintenant conscient qu’elles sont complémentaires en fonction de l’unité de temps.

Vous êtes toujours dans le brouillard ? Le chapitre 0 est disponible sur le site pour répondre à cette question.

5. Vos graphiques sont claires

Nbre de pts: 3

L’analyse technique est un outil visuel très puissant. Le prix peut être affiché sous forme de courbes, de chandeliers japonais, de Barchart.

Son but premier est de pouvoir ajouter toute une batterie d’indicateurs techniques.

N’oubliez pas que ceux-ci se basent sur le passé et permettent de déterminer des supports, la volatilité en cours… 

L’erreur fréquente consiste à vouloir fiabiliser son signal, vous ajoutez donc une multitude d’indicateurs sur vos graphiques pour vous prouver que vous prenez la bonne décision.

Vous graphiques ressemblent à ça au lieu de ça ?

graphique bourse
graphique bourse

Le problème ?

Ces indicateurs ne sont que des formules mathématiques avec leur propre réactivité. Vos graphiques se retrouvent à afficher des indicateurs de même catégorie. Résultat, ils délivrent des signaux contradictoires.

Que faire alors ?

Rationalisez votre graphique, et apprenez à utiliser un indicateur technique de chaque catégorie pour ne pas vous laissez submerger.

Ce cours vous aidera : Chapitre 1 l’analyse technique

6. Le mode «espoir» s’est fini.

Nbre de pts: 4

Avant de prendre un trade vous devez IMPERATIVEMENT connaitre le montant que vous serez prêt à perdre si tout ne se passe pas comme prévu.

Cette démarche s’appelle le money management : 

Il est le filet de sécurité pour votre compte de trading et un garde-fou contre vous-même.

Quand ce risque n’est pas défini dès le début 2 tornades s’abattront sur vous :

psycho v1

Nous sommes tous gouvernés par nos biais émotionnels, sans exception. Nous sommes euphoriques lorsque nos actions montent et pessimistes lorsque celles-ci se mettent à prendre le sud.

Vous avez contentieusement réalisé votre analyse du titre. Vous avez clairement identifié un niveau de support à tenir. Pourtant lorsque le prix cassera ce support à la baisse, vous ne vendrez pas le titre pour autant.

Vous basculerez en mode ESPOIR avec toujours la même rhétorique :

Les marchés financiers sont contre vous

Je peux en lister tout une page…

Lorsque cette baisse s’amplifiera, vous analyserez votre graphique 30 fois par jours avec des unités toujours plus courtes dans l’espoir de trouver un point bas pour vous rassurer.

A ce moment-là vous monnaierez votre position à la baisse pour baisser votre prix de revient (PRU) dans l’espoir d’avoir trouvé un point bas.

Malheureusement cela ne fera qu’accentuer votre perte initiale si votre titre a basculé en tendance baissière. Vous augmenterez votre risque et votre exposition. Ses plus bas seront de plus en plus bas et votre fameux point bas n’en sera pas un.

Sachez qu’un trade pris sur une unité de temps journalière (par exemple) se suit sur la même unité. Vous pouvez regarder une UT plus élevée lorsque le prix est en tendance haussière.

La solution à ce problème est très simple.

Immédiatement après être rentré sur le titre, passez votre ordre stop chez votre courtier.

Vous enlevez ainsi la variable humaine de l’équation. Si une chute se produit vous sortirez de position.

Vous serez prêt financièrement et émotionnellement pour l’opportunité suivante.

Alors ces points ? Vous les ajoutez ou pas ?

7. Analyste vs Trader

Nbre de pts: 3

Analyste et Trader ne sont pas les mêmes personnes.

Analyser un graphique de prix et trader un titre sont 2 facettes totalement différentes de la Bourse

  • L’analyste pose la situation du prix à l’instant T en identifiant les niveaux où celui-ci sera susceptible de réagir. Il construit un scénario d’évolution de l’actif.
  • Le trader au contraire ne cherche pas à anticiper. Si le prix se trouve sur une zone d’achat intéressante suivant sa stratégie, il déterminera simplement un niveau d’invalidation de son trade pour positionner son stop.

Vous l’avez compris, il y a un temps pour la recherche et l’analyse d’un titre, puis un 2ième temps pour l’action.

Vous pouvez très bien être un bon analyste mais perdre tous vos moyens lorsque vous devrez passer à l’action et gérer votre trade.

Au contraire, vous pouvez être un bon trader sans pour autant connaitre toutes les ficelles de l’analyse technique. Mais simplement opérer avec des conditions que vous maîtrisez et avec lesquelles vous avez l’habitude.

Cette différence doit absolument être claire en vous.

Vous avez donc 2 facettes complémentaires à développer et à apprendre à utiliser en symbiose.

8. Vous vous adaptez au marché

Nbre de pts: 3

Vous l’avez remarqué je suppose ? Non ?

Les marchés financiers aiment particulièrement prendre à contre-pied les traders. C’est pourquoi le money management est si important.

Privilégiez toujours l’attaque défensive

Il est primordial d’être malléable dans votre jugement. Vous devez accompagner le marché quel que soit la direction qu’il prend.

Concentrez-vous sur l’instant présent et analysez froidement le marché. Le mieux est de réaliser ces analyses lorsque le marché est fermé.

Agissez en fonction des signaux tangibles à votre disposition.

Si celui-ci ne montre aucun signe de retournement baissier, pourquoi vouloir à tout prix jouer une baisse, simplement par le fait de votre simple appréciation que celui-ci a trop monté ?

Le trading vous apprend l'humilité

Retenez une chose : Le marché a toujours raison.

Vous connaissez et utilisez une stratégie de trading, c’est très bien, mais surtout vous savez qu’elle n’est pas infaillible.

9. Vous pratiquez l’auto analyse

Nbre de pts: 4

On ne finit jamais d’apprendre sur les marchés financiers. Vous devez développer la capacité de vous analyser le plus objectivement possible.

Soit en demandant à la communauté, par exemple sur un forum ou bien sur Twitter. Cela permet de recueillir différents avis. Attention, communiquez bien sur votre horizon de temps et vos niveaux d’interventions, pour ne pas générer un malentendu.

En parallèle vous devrez le plus vite possible mettre en place un journal de trading. Celui-ci comportera 2 parties.

  • 1ere partie : Calcul de la position avec le niveau d’entrée, le niveau de stop, les frais et le % de capital engagé. Ainsi tout est clair dès le début.
  • 2ième partie : Une partie débriefe : respect de la stratégie et track record. Celui-ci est une courbe montrant l’évolution mais surtout la taille de gain et de vos pertes.

Cette analyse s’inscrit dans une démarche d’autonomie. Vous êtes maître de ce que vous faites et prenez plaisir à trader ! Votre horizon s’éclaircit enfin.

10. Vous connaissez le véritable ennemi du trader

Nbre de pts: 5

Voici enfin la dernière réflexion qui peut être vue comme la synthèse des 9 précédentes.

Réalisez un travail sur vous-même pour apprendre à vous connaitre.

Il est primordial que vous vous posiez ces questions :

Vos réelles motivations en trading

Les réponses à ces 3 questions vous permettront de passer un cap dans votre trading.

Celui-ci vous ressemblera puisqu’il sera émotionnellement compatible

Si vous voulez progresser, je vous invite à lire le guide gratuit que je propose. Je vous explique en détail le processus à réaliser.

Le débriefe

Il est temps d’additionner tous vos points. Le maximum est à 32.

  • Vous avez au-dessus de 28, bravo à vous ! Cette maudite jungle est maintenant derrière vous. Attention, ne vous reposez pas sur vos lauriers tout de même !
  • Vous êtes plutôt dans la tranche 15 – 28 ? Continuez à progresser à votre rythme. Ne lâchez rien, vous n’êtes plus très loin d’en sortir !

En dessous de 15 ?  Bon, vous avez encore du chemin à parcourir, on ne va pas se mentir. Néanmoins, vous vous êtes lancés dans cette aventure. Rien que cela, c’est déjà une victoire !

Avant de conclure cet article, j'ai besoin de vous!

Merci à vous tous pour vos futures réponses. Mon but est de toujours vous apporter un contenu utile! 

Pour conclure

Les raisons qui nous poussent à être présents sur les marchés financiers nous sont propres. Nous commençons tous en ouvrant un compte titre ou un PEA avec une petite somme dessus, simplement pour voir.

On regarde des graphiques, on lit des forums puis on met une somme sur telle valeur. On espère bien évidemment qu’elle monte mais la plupart du temps on continue nos opérations en la suivant de loin et elle vit sa vie. Ici vous êtes dans le mode loisir.

Ce mode s’arrête au moment où les 1ere pertes arrivent avec plus ou moins de fracas suivant votre investissement initial. Ce sont les échecs qui sont formateurs et vous forcent dans la douleur à vous remettre en cause.

2 réactions sont possibles :

  • Vous arrêtez tout et vous vous dites que ce n’est pas pour vous. La bourse ne sert que la ruine des petits porteurs.
  • Ou alors, le monde de la bourse vous intéresse réellement. Ces premières pertes sont pour vous l’occasion de réellement rentrer dans le monde du trading.

Vous commencez à vous documenter puis à adopter une démarche structurée et organisée en découvrant qu’utiliser un plan de trading, puis une stratégie sont franchement utiles.

Vous venez de quitter le mode simple loisir pour un mode plus professionnel.

Attention il est hors de question d’arrêter là son chemin. Simplement maintenant la progression est devenue plus simple.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
cb4427824050e19e8b91c646d6ff7114(((((((((((((((((((
1 Partages
Tweetez
Partagez1
Partagez