Comment utiliser à votre avantage le RSI en trading?

Continuons ensemble notre progression dans le monde de l’analyse technique.

Nous avons déjà parcourus du chemin, l’analyse chartiste et les chandeliers japonais basés sur la valeur du prix non plus de secret pour vous, si ?

Aucun souci, les cours d’initiations sont présents pour ça.

Nous allons maintenant aborder un indicateur oscillateur très connu : le RSI

Le RSI est un oscillateur borné qui permet d’identifier des zones de tensions entre les acheteurs et les vendeurs. Cela permet d’identifier des zones de retournement utiles pour votre trading.

Les objectifs de ce cours

  • Comprendre le fonctionnement du RSI et son implication psychologique.
  • Savoir l’utiliser pour détecter un retournement sur un actif.

Dans quelle catégorie se situe notre indicateur technique ?

Je le rappelle il existe 5 catégories : MomentumOscillateurTendance – Volume et Volatilité.

Notre RSI  fait partie de la catégorie Oscillateur borné.

1. Présentation

Commençons par la base, que signifie le sigle RSI ?

C’est très simple cela veut dire Relative Strength Index.  En français, Indice de Force Relative. Cet indicateur a été développé par J.Welles Wilder en 1978.

Le RSI ne mesure pas la force relative d’un actif par rapport à un indice, comme le fait l’indicateur Force Relative de Mansfield par exemple, (voir mon article sur le livre de Stan Weinstein).

Le RSI lui, mesure la force relative interne de l’actif. Sa formule compare les moyennes des mouvements haussiers face aux mouvements baissiers, puis normalise ses résultats dans une plage comprise entre 0 et 100.

Dans la famille des indicateurs techniques en bourse il est un grand classique.

Le RSI ne détecte pas des débuts ou bien des retournements de tendance comme le fait le MACD.

Celui-ci mesure la vitalité de la tendance lorsqu’elle est installée sur l’unité de temps étudiée.

Sur votre plateforme boursière le RSI s’affiche dans une fenêtre séparée.

Exemple RSI sur quantum génomics

2. La construction de l'indicateur RSI

Le RSI classique inventé par Wilder est un RSI à 14 périodes. Nous verrons plus loin que d’autres RSI existent en trading avec des périodes plus ou moins longues.

Pour l’explication et les exemples qui vont suivre nous resterons avec les réglages par défaut à 14 périodes.

2.1 Les courbes

Ne vous méprenez pas sur le RSI, celui-ci est un indicateur évolué dans sa formule.

La formule se déroule en 2 temps.

  • Tout d’abord on calcul la valeur de la force relative : RS

RS = MME sur 14 périodes en hausse  /  MME sur 14 périodes en baisse

MME = Moyenne Mobile Exponentielle

Le résultat est en valeur absolue

  • Puis ensuite l’Index  I pour exprimer le RSI sur une base de 0 à 100.

RSI = 100  – (100/ (1 + RS)

2.2 La représentation graphique du RSI

Le RSI se décompose en 3 zones :

  • La zone de surachat de 70 à 100
  • La zone de survente de 0 à 30
  • La zone médiane:
    • La zone basse de 30 à 50
    • La zone haute de 50 à 70
Explication du RSI bourse

3. Comment utiliser le RSI dans votre trading?

Le RSI est très utilisé dans le monde du trading. Il offre une multitude de signaux grâce à sa formule puissante.

On peut surtout l’utiliser de diverses manières.

En exploitant :

  • Les zones de surachat – survente
  • Les divergences baissières ou haussières
  • En réalisant une analyse chartiste directement sur le RSI

3.1 Trader les zones de survente et de surachat

Commençons avec la façon la plus classique, en quelques sortes. Quand on parle du RSI c’est ce qui ressort en 1er.

Ici nous regardons uniquement le RSI lorsque celui-ci dépasse les 70, ou bien passe sous les 30.

Ces 2 zones permettent de mettre en évidence la psychologie des investisseurs. Il est utile pour moi d’utiliser également la ligne médiane des 50.

Pourquoi ?

Lorsque le RSI est à 50 cela signifie que l’actif en question est totalement neutre. Aucun camp, Haussier ou Baissier ne prend le pas sur l’autre.

Connaitre les zones de survente-surachat sur le RSI

3.1.1 La zone de surachat

  • La zone de surachat est la zone 70 -100

Lorsque le prix casse à la hausse la ligne médiane des 50, la dynamique haussière en cours est renforcée, la psychologie des intervenants bascule côté des haussiers.

Néanmoins, si le prix continue sa hausse de manière rapide sans consolidation intermédiaire, celui-ci franchira le niveau des 70, niveau qui symbolise l’entrée en zone de surachat.

Que cela signifie-t-il ?

Simplement que la hausse en cours sur l’actif ne devient plus tenable sur l’unité de temps en question. Le prix est acheté de façon excessive, il est suracheté.

Néanmoins attention, ce n’est pas un signal de vente pour autant, simplement cela doit vous mettre une alerte. Il est trop tard pour rentrer sur la valeur sans prendre un risque fort pour votre capital.

Le signal de vente se déclenchera uniquement lorsque la courbe cassera à la baisse le niveau des 70.

3.1.2 La zone de survente

  • La zone de survente est la zone 0 -30

La logique est ici inversée. Lorsque le prix casse à la baisse la ligne médiane des 50, la dynamique baissière en cours est renforcée, la psychologie des intervenants bascule du côté des baissiers.

Néanmoins si le prix continue sa chute de manière rapide en ligne droite, celui-ci franchira le niveau des 30, niveau qui symbolise l’entrée en zone de survente.

Cela signifie que le prix est vendu de façon excessive, il est survendu. Mais attention, survendu ne veut pas dire signal d’achat. Pour obtenir un signal d’achat le RSI doit refranchir à la hausse le niveau des 30.

3.1.3 Eviter le piège du RSI

Il est très important de comprendre cette notion sur les zones de survente – surachat.

Vous ne devez pas vous dire que tout ce qui monte ou baisse de manière excessive (ou du moins c’est ce que vous pensez) va nécessairement se retourner.

Lorsque le prix entre dans ces zones, une alerte est donnée par le RSI certes, en revanche le prix peut continuer à grimper ou baisser et affoler le RSI. Si la spéculation s’en mêle, un prix haut peut être encore plus haut, et inversement, un prix bas peut être encore plus bas.

Il ne faut pas être contre la tendance mais la laisser se dérouler. Ce n’est que lorsque le prix quitte ces zones de surachat – survente qu’un signal probant est donné.

Zone de surachat sur le RSI en bourse

3.2. Les divergences

La divergence signifie que le prix et l’indicateur ne vont plus dans la même direction.

Surveiller quand le prix réalise des plus hauts alors que le RSI ne suit plus.

Il existe des divergences haussières et baissières, mais également des divergences haussières et baissières cachées.

Dans ce cours nous allons regarder les divergences classiques, mais cette possibilité est déjà réellement très puissante. 

Le but ici est d’observer le mouvement du prix en parallèle de l’indicateur RSI.

3.2.1. La divergence baissière sur le RSI

Pour obtenir une divergence baissière, le prix doit réaliser 2 plus hauts consécutifs avec le 2ième plus élevé que le 1er. Dans le même temps le RSI lui doit réaliser également 2 plus hauts mais ici le 2ième sera moins haut que le 1er.

La divergence baissière est en place. Le prix progresse mais l’indicateur ne suit plus. Cette indication est d’importance puisque cela signifie que la tendance haussière sur le prix s’essouffle. Cela est précurseur d’un probable retournement.

3.2.1. La divergence haussière sur le RSI

La divergence haussière est l’exact opposée de la baissière. Ici le prix réalise 2 plus bas consécutifs avec le 2ième, plus bas que le 1er. Le RSI lui réalise un 2ième plus bas moins haut que le 1er.

La tendance baissière en cours est donc en train de s’essouffler.

Comment utiliser les divergences sur le RSI en bourse

Remarque :

Il existe un indicateur divergence pour le RSI.

Si une divergence haussière est détectée, l’indicateur passe à 1, si elle est baissière l’indicateur passera à -1. Le reste du temps l’histogramme sera à 0.

Les divergences haussières ou baissières sont plus significatives lorsqu’elles se situent dans des zones de surachat ou de survente.

Personnellement, je n’ai jamais trouvé ces indicateurs Divergence très fiables et facilement utilisables dans notre trading au quotidien.

3.3 Le chartisme avec le RSI

Après l’étude des zones de survente / surachat puis des divergences, une 3ième possibilité s’offre à nous : Le chartisme sur le RSI.

Le RSI est une courbe qui oscille, comme le prix elle réalise une succession de sommets et de creux. Il est donc tout à fait logique d’avoir envie de tracer des droites de tendance et d’effectuer une analyse chartiste.

Cela tombe bien le RSI est parfait pour cela.

Comment utiliser le chartisme sur le RSI en trading

Sur notre exemple on voit très nettement que la courbe du RSI a le même comportement que le prix. Les plus hauts sont de plus en plus bas.

Ce qui nous intéresse c’est lorsque le RSI sort de sa zone de survente (ce qui est un 1er signal), puis casse sa résistance oblique en réalisant même un pull back dessus.

Que fait le prix pendant ce temps-là ?

Il se contente de latéraliser à court terme. Il ne donnera son signal d’achat que 20 jours plus tard par rapport au RSI en cassant enfin son oblique baissière. Dans ce cas, le RSI a délivré un signal d’achat précurseur.

On peut également surveiller les zones de résistances horizontales. Comme pour les obliques, le prix et le RSI peuvent travailler des niveaux horizontaux qui deviendront pivots pour la suite.

Sur l’exemple, on voit nettement le RSI résister sur un niveau de prix, puis casser à la hausse ce niveau (doublé de la cassure de la résistance oblique). Le RSI délivre un signal d’achat. Le prix ne le réalisera que quelques jours plus tard.

4. Conclusion

Le RSI est comme le MACD un des indicateurs techniques les plus connus dans le monde de l’analyse technique, à juste titre.

Il est efficace également sur le Forex, les matières premières, les indices, et même sur les crypto monnaies qui réagissent très bien à l’analyse technique.

Le RSI est un indicateur de force relative interne. Il compare les moyennes des mouvements haussiers par rapport aux baissiers. Il mesure ainsi la force de la tendance en cours.

Attention ne prenez pas la décision d’entrer en position sur la base d’information d’un seul indicateur. Le RSI est un indicateur qui donne des signaux fiables, néanmoins les faux signaux restent présents.

Il est toujours judicieux de réaliser une analyse chartiste du prix et d’utiliser quelques indicateurs de catégories différentes.

Le risque d’utiliser trop d‘indicateurs et surtout des indicateurs de même catégorie, c’est d’obtenir des signaux contradictoires ou bien non synchronisés (de par leur formule de construction) entre eux.

Cela vous empêchera de prendre des décisions et deviendra totalement contre-productif pour votre trading, vous pouvez me croire.

Nous voilà à la fin de ce cours, je l’espère complet, sur l’indicateur technique RSI en bourse.

Des questions, des remarques, n’hésitez pas.