Résumé livre Stratégies de trading à fortes probabilités de gains

Dans cet article je vous présente le livre « Stratégies de trading à fortes probabilités de gains » de Robert C. Miner aux éditions Valor.

Ce livre a pour objectif d’augmenter vos probabilités de réussites lors de vos futures prises de positions.

Comment ? En apprenant à reconnaître les conditions préalables pour considérer une potentielle prise de position sur un actif, puis à déterminer vos futures zones d’interventions.

Dans la 1ere partie, l’auteur nous présente les outils qu’il utilise :

  • Le Momentum de l’action à unité de temps multiple.
  • La configuration graphique (le pattern) : L’auteur utilise des décomptes Elliotiste.
  • La position du prix.
  • La valeur du temps.

La 2ième partie met en application ces 4 éléments avec 2 stratégies de trading expliquées dans le détail.

Partie 1: Les 4 composantes

1.1 Le Momentum à unités de temps multiples

Le 1er filtre que l’auteur applique se base sur un indicateur de momentum. Ici le terme « momentum » ne désigne pas l’indicateur Momentum en particulier mais un indicateur technique oscillateur comme le RSI, le Stochastique ou même le MACD.

Celui-ci doit posséder une zone de surachat et de survente, ainsi qu’une ligne de signal courte croisant une ligne de signal longue.

L’auteur utilise cet indicateur de momentum sur 2 unités de temps distincts.

L’unité de temps supérieure (par exemple de l’hebdomadaire) vous permettra de déterminer le sens de la tendance à moyen terme. La 2ième UT devra être une UT inférieure (par exemple du journalier), celle-ci sera notre UT de prise de position.

Pour cette 1ere sélection de titres, il faudra donc surveiller un croisement du signal court sur le signal long dans une des 2 zones extrêmes (survente ou surachat) de l’indicateur sur l’UT inférieure. Ce renversement sera à considérer selon la direction de l’indicateur de l’unité supérieure.

Si ce renversement se réalise dans le même sens que celui de l’unité supérieure alors cet actif pourra être considéré pour une future prise de position.

Dans le livre vous apprendrez dans le détail, l’utilisation avec plusieurs unités de temps. Vous apprendrez également à définir le nombre de périodes optimales pour l’indicateur en réalisant divers essais.

L’auteur aborde également plusieurs indicateurs oscillateurs emblématiques comme le RSI – MACD – Stochastique que vous pourrez utiliser. Ces indicateurs ne sont pas construits de la même façon, certains possèdent des zones de survente et de surachat, d’autres non.

1.2 La configuration graphique

Avec cette 2ième composante, nous apprenons à déterminer si le marché est en tendance ou en correction. Notre objectif est toujours de ne pas prendre une position malencontreuse comme le marché et diminuer nos probabilités de gains.

La principale difficulté lors d’une analyse graphique consiste à déterminer la position du prix dans la tendance en cours. En effet, le prix peut très bien être sur la fin de sa tendance haussière, marquer un plus haut puis corriger dans la foulée.

Prendre position juste avant le début de cette correction n’est pas très judicieux et nos probabilités de réussites amoindries.

A l’inverse, lors d’un mouvement baissier un rebond peut être les prémisses d’un renversement tendance par le prix ou alors simplement un rebond correctif au sein de cette tendance baissière.

Avant de prendre une position sur le marché, l’auteur nous explique qu’il est indispensable de connaître cette donnée essentielle.

On obtient cette donnée avec l’analyse des vagues d’Elliot. L’auteur nous rassure immédiatement sur l’utilisation qu’il en fait. En effet il est conscient que dès qu’on entend le terme Elliot certains ont des boutons qui apparaissent.

Moi-même je ne suis pas à l’aise avec tous ces décomptes et le comptage des vagues. Cette technique mérite une réelle prise en main et de la pratique.

Les objectifs de la reconnaissance de ces configurations graphiques (ou pattern) :

  • Contribuer à identifier si un marché est en tendance ou en correction
  • Déterminer si les conditions de fin de la pattern ont été satisfaite pour surveiller une fin de tendance ou de correction.
  • Prévoir la suite de la fin de tendance ou de correction

Retenez que le momentum nous informe sur la direction de la tendance générale. En revanche la reconnaissance des patterns permet de situer la position du prix au sein de cette tendance ou de correction.

La mise en application se doit être simple.

L’auteur utilise pour cela la théorie des vagues d’Eliot dans sa forme la plus élémentaire.

La phase d’impulsion se décompose en 5 vagues notées 1 à 5, suivie d’une phase de correction en 3 vagues notées ABC.

Principe des vagues d'Elliot

Le but est de pouvoir identifier facilement ces paterns dans toutes les conditions de marchés et sur toutes les unités de temps.

Même si ce livre n’a pas vocation à devenir un guide exhaustif de la théorie des vagues d’Elliot, il vous enseignera tout de même le détail du fonctionnement des vagues et de l’enchainement des vagues de correction.

Vous apprendrez également le principe du chevauchement de section permettant de différencier un mouvement correctif au sein de la tendance au lieu d’un redémarrage de la tendance initiale.

En soi ce livre est un très bon guide pour s’initier de manière simple sur le fonctionnement des vagues d’Elliot.

1.3 La position du prix avec l’utilisation des Fibonacci

L’auteur pousse le curseur plus loin avec cette 3ième composante. Vous apprendrez maintenant à déterminer des ranges étroits d’interventions pour des zones de renversement probables sur le prix.

On utilisera les outils basés sur la suite de nombres de Fibonacci. Celle-ci permettra de déterminer à l’avance les conditions les plus optimales de prix et de temps (que nous verrons plus loin). Elle est un outil essentiel.

Au quotidien j’utilise souvent les retracements internes (vous pouvez le voir sur les graphiques que je poste sur mon compte Twitter Ben_2Lyon).

Mais vous verrez que ce livre vous ouvrira d’autres horizons sur ces ratios de prix. Cela a été mon cas.

L’auteur utilise 3 techniques distinctes basées sur l’utilisation des Fibonacci :

  • Les retracements internes
  • Les projections de prix alternés (les extensions)
  • Les retracements externes

1.3.1 Les retracements internes sur le prix

Les Fibonacci sont généralement utilisés uniquement avec la fonction des retracements internes (ce qui est mon cas). Cela permet de déterminer des niveaux basés sur le célèbre ratio doré et ses différentes fractions.

Les seuils clés sont les 23.6% – 38.2% – 50% – 61.8% – 78.6%

Pour connaître l’histoire et la construction de ces ratios, un cours entier est disponible ici.

Sur un mouvement haussier lorsque le prix marque un plus haut les retracements internes permettent de proportionner ce mouvement entre le point le plus haut et le plus bas. On obtient ainsi des niveaux de supports potentiels à surveiller.

 Ainsi le niveau des 23.6% correspondra à une chute (ou consolidation) du prix de 23.6% à partir de son point le plus haut. Le niveau des 78.6% à 78.6% de correction du prix. Au-delà celui-ci sortira de cette logique de consolidation voir de correction, la poursuite vers de nouveaux plus bas sera à privilégier.

L’inverse est tout à fait valable pour un mouvement baissier en déterminant des niveaux de résistance pour le prix.

Les retracements internes de Fibonacci en analyse technique

J’utilise au quotidien la plateforme Tradingview. Elle intègre parfaitement ces outils en proposant tous les ratios inférieurs à 1, ce sont les retracements. Les extensions, les ratios supérieurs à 1 (que nous verrons plus loin) sont également présents.

Maintenant tout l’enjeu sera de déterminer à l’avance quel niveau permettra un vrai renversement du prix et ne sera pas simplement un support temporaire avant de continuer la correction en cours.

Prises de positions simples – rapides et efficaces

Comme pour moi, l’essayer c’est l’adopter!

N’oubliez pas que ce livre s’appelle « stratégies à fortes probabilités de gain ». Il est donc indispensable de déterminer à l’avance ces fameuses zones de renversement.

L’auteur nous apprend à utiliser ces outils basés sur la suite de Fibonacci d’une manière unique en tant qu’indicateurs avancés.

Nous le réaliserons en projetant des ranges étroits grâce à la projection de prix alternés et aux extensions de Fibonacci.

N’hésitez pas à relire ce chapitre plusieurs fois pour bien assimiler ces notions de retracement et prendre conscience de la puissance des Fibonacci.

1.3.2 Les projections de prix alternés

Nous l’avons dit dans le paragraphe précédent, il est impossible de connaitre quel niveau de retracement verra le prix effectuer un vrai renversement et terminer son mouvement correctif au sein de la tendance initiale.

Pour remédier à cet écueil abordons le 2ième outil que sont les projections de prix alternés. C’est un outil que je ne connaissais pas du tout (à la différence des retracements et des extensions).

Une projection de prix alternée (PPA) compare des mouvements qui vont dans la même direction (mouvements alternés), alors qu’un retracement compare des mouvements opposés : Le mouvement originel et son mouvement correctif.

L’auteur utilise les ratios 61.8% – 100% et les 161.8% pour une structure corrective et les 38.2% – 61.8% et les 100% pour une structure de tendance.

Ce que j’apprécie dans cette approche c’est le nombre limité de ratio utilisés (d’ailleurs l’auteur le mentionne). Cela permet de rester focalisé sur quelques niveaux seulement et rend cette approche  facilement utilisable après un peu de prise en main tout de même.

En utilisant la configuration graphique d’Elliot en ABC, cette projection (PPA) permet de proportionner le mouvement 0A puis de le projeter au point B. Cela identifie une cible probable de prix pour le prochain swing, le point C en concordance avec les retracements tracés au préalable

Si un niveau de PPA est proche d’un niveau de retracement, alors vous obtenez un range étroit en augmentant les probabilités que celui-ci soit la zone réelle de renversement haussier dans le cas d’une tendance globale haussière.

Les projections de prix alternés suivants les ratios de fibonacci

Attention, il arrive qu’aucune projection de prix alternés ne tombe à proximité d’un niveau de retracement, dans ce cas vous n’obtiendrez aucun range étroit de probabilité. Ne forcez pas le destin, apprenez à l’accepter.

En revanche, lorsque les retracements et les PPA convergent sur un range étroit, sachez que vous aurez devant les yeux une zone à forte probabilité de renversement.

1.3.3 Les retracements externes sur le prix

Même si je connaissais déjà leurs existences ce livre m’a permis de redécouvrir en profondeur les retracements externes.

Les ratios utilisés sont tous supérieurs à 100% : 1.27% – 1.618% – 2.618%. Ici on les utilisera sous la forme de ratio ce qui devient : 1.27 – 1.62 – 2.62.

Ceux-ci sont particulièrement utiles pour déterminer la section finale d’une tendance comme la vague 5 ou d’un mouvement correction soit la vague C.

Ce 3ième outil permet de valider le range dessiné avec les retracements internes et les PPA.

Une zone cible idéale correspondra à un range étroit comprenant une projection de chaque type.

Les retracements externes de fibonacci

1.3.4 Exemple sur le SP500

Retracement de Fibonacci sur le SP500
Vague d'Elliot sur le SP500

1.4 La valeur du temps

Abordons la 4ième composante, celle du temps.

Cette dernière composante utilise tout d’abord les mêmes outils que celle du prix à savoir :

  • Les retracements internes
  • Les projections de prix alternés

Mais aussi :

  • La notion des cycles antérieurs récents sur le prix
  • Les bandes de temps

L’auteur nous a appris à déterminer des zones de renversement probables en déterminant des ranges étroits d’interventions. Ceux-ci constituent des niveaux où le prix sera soutenu ou mis en échec.

Ajoutons maintenant la valeur du temps à ces ranges tout juste tracés.

Quand ces niveaux seront ils atteints par le prix ? Dans quelques jours ou quelques semaines ?

Cette information peut être utile, par exemple pour poser nos futurs ordres à seuil de déclenchement et optimiser notre money management.

1.4.1 Les retracements internes sur le temps

Les démarches à réaliser sur les retracements internes de Fibonacci sont similaires entre le prix et le temps.

L’auteur part ici du principe que si le prix réagit puis termine très souvent sa consolidation sur des niveaux de retracements clés, pourquoi ne pourrait-il pas adopter le même comportement avec la valeur temps.

L’idée est ici de proportionner le mouvement initial du prix sur l’axe horizontal du temps et pas sur l’échelle verticale de la valeur.

Pour obtenir ce range de temps il est nécessaire de proportionner le dernier mouvement directionnel. Les ratios de Fibonacci utilisés sont identiques à celui sur le prix. On utilisera les 38.2% – 50% – 61.8% – 100% et les 161.8%.

Les retracements de Fibonacci appliqué à l'axe du temps sur un graphique boursier

A la différence des retracements internes sur le prix où l’on observe un niveau précis, ici on déterminera en premier une zone qui s’étendra de 38.2 à 61.8%. Dans cette zone assez large nous pouvons nous attendre à ce que le prix termine sa correction en 3 vagues ABC (on n’oublie pas la 2ième composante).

Cette 1ere zone permettra de nous dire que la correction sur le prix ne sera pas achevée avant le retracement des 38.2%, mais le sera probablement à celui des 61.8%.

Néanmoins, cette 1ere zone peut être large tout de même, cela dépendra de la durée du mouvement initial.

1.4.2 Les Projections de temps alternés (PTA)

Pour affiner et resserrer cette zone, l’auteur applique comme sur le prix un 2ième filtre, celui des projections de temps alternés (PTA).

Une PTA compare le range de temps des mouvements allant dans le même sens, de la même manière que le fait les projections de prix (PPA) en comparant des mouvements de prix alternés.

Les ratios utilisés sont les mêmes que pour les PPA, à savoir les 61.8% – 100% – 161.8%

Vous proportionnez également le mouvement OA d’une correction ABC et la projetez au point B. Vous obtenez 3 nouvelles valeurs de temps.

1.4.3 La projection des cycles antérieurs récents du prix

L’auteur prend également en compte d’autres facteurs temps comme les cycles haut/haut ou bas/bas sur le prix et les bandes de temps. Cela permet de proportionner les mouvements antérieurs du prix et de se baser sur ces indications pour rendre l’avenir encore plus prédictible.

L’auteur se base ainsi sur la mémoire des derniers cycles du prix et pas seulement sur une moyenne de ceux-ci qui est inefficace selon lui.

L’hypothèse de départ reste que le prix réalisera une correction simple en ABC (3 sections).

Il faut comprendre que chaque type de projection de temps à une raison et un but spécifique. Chacune est une proportion logique de sections antérieures.

Il est nécessaire de commencer avec le large range de retracement de temps pour ensuite pouvoir le réduire avec les PTAs puis enfin les projections de cycles.

Si à la suite de ces projections vous aboutissez à une zone de temps relativement étroite, vous pourrez considérer que vous aurez devant vos yeux une zone de temps fortement probable pour un niveau bas de correction.

1.4.4 Les bandes de temps

Les bandes de temps seront notre dernier facteur pour l’étude du temps. Ici il est question de compter les durées des cycles. Cette pratique ressemble au style traditionnel de l’analyse cyclique mais avec une approche plus pertinente et efficace selon l’auteur.

Cette approche demande déjà une bonne maitrise de la lecture d’un graphique et du bon sens pour déterminer les bons hauts et bas de chaque cycle. Aucune plateforme ou indicateur ne remplaceront la finesse de l’analyse humaine.

L’auteur préconise également de supprimer les valeurs extrêmes de notre comptage. Si vous obtenez des valeurs de range trop larges vous ne pourrez plus effectuer des projections dans de bonnes conditions.

La bande de temps seule ne dit pas si ce haut sera plus significatif qu’un autre. Elle dit seulement qu’un nouveau haut comparable devrait être réalisé.

Pour finir, l’auteur le rappel tout au long de ce livre, malgré toute la précision des outils employés, aucune certitude n’existe sur l’évolution futur du prix.

Chapitre 2. La mise en pratique avec 2 stratégies de trading / Investissement

Cette 1ere partie de présentation et d’explication des outils occupe une bonne moitié du livre.

L’auteur aborde ensuite dans la 2ième partie du livre la mise en application concrète avec 2 stratégies de trading.

Les 4 composantes que vous venez d’apprendre permettent de réunir toutes les conditions pour considérer une potentielle prise de position.

L’auteur aborde 2 stratégies d’entrée dans le détail.

  • La 1ere basée sur la cassure du plus haut de la barre précédente avec un stop suiveur.
  • La 2ième sur la cassure de niveau pivot (Swing entry)

Toutes 2 possèdent des niveaux d’entrées et de stops spécifiques

Ce livre enseigne une stratégie de prix dynamique.

A votre tour maintenant de vous plonger dans ce livre.

Avec ces 2 stratégies vous aborderez :

  • Les conditions d’entrées
  • Les conditions de stops
  • La taille de vos positions

L’auteur vous expliquera également comment gérer la sortie de vos positions avec le concept de trading / investissement sur plusieurs unités de temps.

Vous pourrez ainsi assurer vos arrières en cas de faux signaux sur le prix.

La dernière partie du livre sera consacrée à des exemples intégrant toutes les notions vues dans ce livre.

  • Les 4 composantes pour considérer un trade potentiel
  • La stratégie d’entrée adaptée avec le niveau d’entrée et de stop + le money-management
  • La stratégie de sortie et le trading sur 2 Unités de Temps
  •  

Ces exemples sont vraiment complets et nécessitent que vous ayez réellement assimilé le livre avant.

Partie 3. Que m’a-t-il apporté personnellement ?

Tout d’abord ce livre est très technique vous vous en doutez! Ne débutez pas par ce livre si vous ne maîtrisez pas les concepts de base comme

Un conseil, faites un petit tour sur mes cours avant de vous y coller!

Ce que j’ai apprécié c’est le principe « ’entonnoir » de ce livre.

Explications:

Le livre débute avec l’explication du Momentum. Les graphiques cités en exemples  contiennent le prix à l’aide d’un indicateur technique de Momentum ,l’auteur utilise alors un indicateur technique de type oscillateur qu’il a développé en tant qu’indicateur de Momentum

C’est un chapitre simple à comprendre qui permet de débuter votre lecture sereinement sans « prise de tête ».

Puis au fil des explications des autres composantes, les exemples deviennent plus complexes et intègrent  les retracements, les projections de prix, puis les extensions.

Les paragraphes suivants se compliquent un peu plus,  on entre alors dans l’utilisation des Fibonacci puis des projections de prix alternées.

Pour être franc, j’ai dû relire ces chapitres plusieurs fois, malgré certaines  connaissances sur  le principe des Fibonacci.

Cette méthode de détermination de range étroit nécessite de prendre parfaitement en main les outils basés sur la suite de Fibonacci.

De nos jours, les plateformes graphiques tel que Tradingview ou Pro Real Time (il y a en a bien d’autres) gèrent correctement le traçage de ces niveaux ce qui permet tout de même de ne pas y passer trop de temps.

Cette méthode de tracer des futurs ranges permet réellement de se projeter dans l’avenir même avec les éléments présents, puisque nous agissons directement avec le prix et ces cycles.

Ce livre va bien plus loin que bon nombre de livres disponibles sur le marché et m’a énormément apporté sur ce sujet. L’auteur tient parole quand il dit qu’il va au-delà des Fibonacci.

J’ai également apprécié l’initiation aux vagues d’Elliot, l’auteur a simplifié la méthode et se contente d’une utilisation simple. Cet outil est mondialement reconnu mais sa réputation d’outil impossible à mettre réellement en pratique est aussi reconnue. Ce livre m’a permis de démystifier cet outil.

Avant d’attaquer la 2ième partie du livre sur la description des stratégies de trading utilisée assurez-vous de bien avoir compris la 1ere partie.

La 1ere stratégie est vraiment pour les traders qui opèrent sur du très court terme et ne me convient pas.

En revanche la 2ième basée sur les breakouts de niveau pivot avec un horizon qui peut être moyen terme suivant l’unité de temps utilisées, me convient bien mieux.

Son explication est très complète.

Pour conclure, j’ai vraiment apprécié de lire ce livre. Ma vision sur les vagues d’Elliot s’est éclaircie, celle sur les Fibonacci a énormément progressée.

Le principe de détermination de zones étroites d’interventions que l’on affine au fur et à mesure est un concept que je compte mettre en place personnellement.

Comme je l’ai déjà dit ce livre n’est pas conseillé à un débutant dans le monde de la bourse, d’autres livres sont bien plus adaptés.

Bien au contraire si vous maitrisez les bases, ce livre est un outil suplémentaire afin d’optimiser votre capacité de lire un graphique et utiliser des indicateurs avancés correctement.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires