Comprendre les bandes de Bollinger

Nous voici au 7ième cours. Les bandes de Bollinger sont un peu les têtes d’affiche avec les moyennes mobiles dans le monde de l’analyse technique. Dès que l’on s’intéresse au domaine elles sont un des premiers indicateurs que vous entendrez parler.

Au fait, analyse technique, ce terme vous parle ? Un doute ? Une petite relecture peut être utile.

Les objectifs de ce cours

  • Définir le concept de la volatilité
  • Comprendre son usage dans l’indicateur
  • Exploiter à son avantage les bandes de Bollinger

Une petite explication en vidéo? C'est juste dessous

Dans quelle catégorie se situe notre indicateur technique?

Je le rappelle il existe 5 catégories : MomentumOscillateurTendanceVolume et Volatilité.

Nous sommes ici dans la catégorie « Volatilité ».

1.Présentation

John Bollinger, est trader, enseignant et mathématicien américain. Au début des années 1980 il crée son indicateur technique « les bandes de Bollinger ». Celui-ci répond à un besoin de visualiser les changements de volatilité dynamique du prix d’un actif ou bien d’un marché.

C’est de nos jours une référence parmi les indicateurs techniques.

Elles fournissent 4 types d’informations.

  • La poursuite ou l’inversion de tendance.
  • Les phases de congestion du marché.
  • Les périodes de forte volatilité à venir.
  • Les sommets ou les creux de marché potentiels avec des objectifs de prix.

Selon moi, tout analyste sérieux doit le connaitre et l’afficher sur ses graphiques.

1.1 Signification de la volatilité en bourse

Avant de parler volatilité il serait bon de la définir correctement.

La volatilité est la mesure de l’amplitude des variations de cours d’un actif financier.

Comment fonctionne la volatilité en bourse avec les bandes de Bollinger?

Cette volatilité sert de référence pour mesurer le risque d’un actif. Une volatilité peu élevée engendrera un risque plus faible pour le calcul de notre taille de position. N’oublions pas que ce critère est à la base de notre gestion du risque.

En contrepartie d’un risque faible votre espérance de gain sera logiquement plus faible (en ne prenant uniquement en compte cet indicateur).

1.Comment se construit l'indicateur?

Les bandes de Bollinger nous permettent de visualiser cette volatilité en fonctionnant comme un oscillateur, cela signifie qu’il fonctionne dans une plage de nombres ou de paramètres donnée. A la différence du RSI qui s’affiche dans une fenêtre séparée les bandes se mettent en surimpression sur le graphique du prix.

Elles mettent en évidence un canal d’évolution pour le prix.

L’indicateur est affiché sous la forme de 3 bandes distinctes :

Description des bandes de Bollinger

1.1 Son mode de calcul

La bande centrale

L’indicateur utilise comme base de calcul une moyenne mobile simple à 20 périodes (le cours sur les moyennes est ici). Les bandes étant calculées avec la valeur du prix de l’actif, celles-ci s’adaptent aux graphiques sur toutes les unités de temps. Une période peut donc être un chandelier en unité de temps minute – horaire – journalier… qu’importe.

Pour rappel la MM20 se calcul comme cela : Somme des clôtures des cours sur 20 jours / 20 jours.

Les bandes supérieures et inférieures

Jusqu’à maintenant cet indicateur est seulement une moyenne à 20 périodes. Toute la valeur ajoutée se situe dans la construction de ces 2 autres bandes supérieures et inférieures.

On utilise pour cela un écart type, celui-ci est le cœur de l’indicateur. Il est le résultat de la racine carrée de la Variance.

Question, qu’est-ce que la Variance ?

La variance indique comment une série statistique se disperse autour de sa moyenne. Dans notre cas elle est de 20 périodes.

Une variance élevée démontre que les valeurs sont très écartées les unes des autres. Et réciproquement.

La variance peut admettre une valeur nulle dans le cas où toutes les valeurs sont identiques. En revanche elle ne pas être négatif.

Enfin celle-ci est transformée en appliquant la racine carrée pour obtenir un écart type.

Définition de l’écart type

L’écart type correspond à l’écart moyen comme critère de dispersion autour cette moyenne.

Définition de la variance mathématique

Résumons

Je vous rassure nous n’aurons jamais à calculer cet écart. Les plateformes graphiques intègres déjà tout cela. (Et heureusement)

Ici simplement ce qui nous intéresse c’est la valeur de ce fameux écart type. M Bollinger a déjà réalisé le paramétrage par défaut de son indicateur.

Ce réglage sera donc pour une moyenne mobile de 20 périodes, un écart type de 2. Celui-ci est utilisé par un grand nombre de traders et d’analystes techniques.

–        La bande supérieure correspondra à la moyenne mobile 20 + un écart type de 2.

–        La bande inférieure correspondra à la moyenne mobile 20 – un écart type de 2.

Cette valeur par défaut peut tout à fait être modifiée mais encore une fois votre réglage doit être en phase avec la psychologie du marché.

Les bandes de Bollinger dans la plateforme Tradingview

1.2 Interprétation des bandes de Bollinger

Nous l’avons vu les bandes supérieures et inférieures définissent une zone de volatilité normal de l’actif grâce à cet écart type. Plus la volatilité augmente, plus les bandes s’élargissent. De même lorsque la volatilité diminue, l’écart entre les bandes se rétrécit.

En fonction de l’écart des bandes, une volatilité importante peut avoir lieu sur un actif mais être tout à fait justifiée.

Les bandes peuvent s’interpréter de 2 manières différentes. Leur comportement est lié à l’état de l’actif.

  • Un actif en tendance neutre.
  • Un actif en tendance directive (haussière ou baissière).

Actif en tendance neutre

Quand la volatilité diminue, la moyenne mobile à 20 périodes s’aplatie. Les bandes suivent cette moyenne en s’aplatissant également. En conséquence la dispersion tant à s’approcher de 0. Celles-ci se compriment et viennent donc coller le prix.

Phase de changement

Lorsque le prix décale fortement (à la hausse ou à la baisse), celui-ci dépasse sa volatilité habituelle et sort de sa bande centrale. Les bandes supérieures et inférieures s’éloignent. On dit qu’elles divergent.

Actif en tendance directive

Le prix réalise des plus hauts de plus en plus hauts (ou l’inverse), La pente de la moyenne mobile augmente. A ce moment les bandes prennent le sens de la tendance. Une nouvelle contraction signifiera que le prix latéralise de nouveau.

Identification des ranges et des tendances sur un titre gràce aux bandes de Bollinger

Un élément essentiel à comprendre sur les bandes de Bollinger est que le prix se situe presque toujours à l’intérieur de la bande.

Un signal important consiste donc à surveiller lorsque celui-ci s’en échappe. Si le prix est en phase de range pour de nombreux trader cela signifie que la valeur est soit surachetée ou survendue. Cela représente soit une opportunité d’achat ou bien de vente.

Quand on observe le graphique précédent on constate aisément que ces phases de contraction et d’expansion sont cycliques.

Le prix oscille entre des périodes de faible volatilité où le prix latéralise (les contractions) puis suivie d’une période d’expansion avec une volatilité en augmentation dû au fait que le prix reprenne un mouvement directionnel.

Nous sommes dans un cycle, grâce aux bandes de Bollinger vous possédez un outil permettant de visualiser cette volatilité en constante évolution.

On peut en conclure que les bandes de Bollinger s’ajustent en fonction de la volatilité du marché.

Ces phases d’expansion et de contraction nous informent sur l’état de l’actif pour une unité donnée (ici journalier).

Une forte évolution soudaine du prix nous informe potentiellement que le prix change de tendance.

Information

A noter qu’il existe un indicateur complémentaire aux bandes de Bollinger qui s’appelle Bollinger Bandwith qui est un indicateur de momentum. Il permet de visualiser la puissance de la tendance en cours.

Comment obtenir ce graphique?

Un bon trade commence par une analyse graphique au top!

TradingView_468x60
Graphique en chandelier japonais avec Tradingview

3. Comment les utiliser?

Nous venons de le voir, l’actif peut être en tendance ou bien en situation de range. Une phase de volatilité est suivie d’une phase de consolidation.

Ces 2 phases peuvent être exploitées par le trader grâce aux bandes de Bollinger.

Comment ? Nous allons le voir ensemble.

3.1 Déterminer des niveaux de résistances et de supports

Dans un marché en tendance neutre les bandes de Bollinger suivent la moyenne mobile en tendant à se rapprocher au fil du temps. Elles matérialisent ainsi un range, et agissent comme des niveaux de résistances et de supports pour le cours.

N’oubliez pas que 90% du temps les cours fluctuent à l’intérieur de celles-ci. Ainsi en période de range la probabilité est plus forte que le cours reflue à l’intérieur même après une brève sortie offrant une opportunité à la vente pour le prix.

L’inverse est également vrai concernant une zone de support, cela offre une opportunité d’achat en exploitant dans les 2 cas un retour du prix sur la M20. Attention votre unité d’intervention devra être une UT inférieure à celle-ci.

Zoomons sur notre exemple

Détail des ranges et des tendance avec les bandes de Bollinger

2.2 Utiliser les divergences avec les bandes de Bollinger

Abordons maintenant une utilisation beaucoup plus intéressante au niveau de l’espérance de gain qui consiste à utiliser les divergences. C’est mon approche principale personnellement.

Ici nous utilisons l’analyse chartiste en complément pour exploiter cette volatilité. Lorsque le prix franchit sa résistance ou son support, suite à une new par exemple, la volatilité augmente brusquement.

Quand le cours arrive à clôturer hors des Bandes de Bollinger à la hausse (ou à la baisse) il réalise ce que l’on appelle un T1 en analyse technique.

Visualiser les divergences avec les bandes de Bollinger

Ce T1 est un puissant signal d’achat. Le prix quitte son range et une tendance directive s’installe de nouveau sur l’actif. Un T2, puis un T3 peuvent suivre. Il suffit de se laisser porter.

Il y a tout de même une condition à respecter, celles-ci doivent divergés.

En revanche quand le cours réintègre les bandes un retour à la moyenne mobile M20 est le plus souvent réalisé.

Un essoufflement de la tendance devient visible lorsque les bandes supérieures et inférieures se contractent de nouveau. Cela signifie que le prix commence à latéraliser.

4. Conclusion

Les bandes de Bollinger ont été développées il y a maintenant 3 décennies, elles sont généralement votre porte d’entrée avec les moyennes mobiles dans le monde de l’analyse technique. Leur efficacité et leur utilité ne sont plus à démontrer.

Elles sont indispensables pour tout trader souhaitant utiliser la volatilité dans son analyse puis dans sa prise de position sur un actif.

Prenez tout de même conscience que les bandes de Bollinger reste comme les autres indicateurs techniques seulement un indicateur. Il reste dangereux de se baser uniquement sur la mesure de la volatilité pour prendre des décisions de prise de position.

Une explosion de la volatilité peut provenir de multiples raisons, des raisons fondamentales propre au titre comme une actualité ou encore une augmentation de capital. Mais cela peut aussi être une raison extérieure comme un marché haussier qui porte toutes les valeurs à la hausse.

Associez toujours les bandes de Bollinger qui est un indicateur de volatilité oscillant avec une analyse chartiste classique. L’analyse des plus hauts et des plus bas suivant la théorie de Dow puis l’étude des lignes de tendance qui sont non oscillantes est pertinent.

En complément utilisez d’autres catégories d’indicateurs comme le volume, il crédibilisera votre signal.

Ses avantages

  • Identifie les phases de latéralisation (canaux horizontaux)
  • Identifie le démarrage de nouvelle tendance avec une augmentation de la volatilité
  • Permet de suivre tout simplement la volatilité sur un titre

Ses limites

  • Reste seulement un indicateur
  • N’identifie pas les causes du changement de volatilité

C’est avec la plateforme graphique Tradingview que j’ai réalisé les captures d’écran de ce cours. Je l’utilise également au quotidien dans mon trading ainsi que dans les graphiques que je poste, notamment sur Twitter (@Ben_2Lyon).

Ce cours vous a été utile? Si oui, n’hésitez pas à le partager! Une question? J’adore la critique constructive, je vous encourage à la poser!

Laisser un commentaire