Les indicateurs techniques en trading

Continuons notre chemin dans l’apprentissage de l’analyse technique avec ce chapitre de présentation sur les indicateurs techniques en trading.

Le premier chapitre de cette série de cours a posé les bases en vous énonçant le principe de l’analyse technique. Nos graphiques reflètent « l’action technique » du prix sur un actif.

Sur notre graphique, le marché prouve qu’il a de la mémoire avec la mise en place de zones de résistances et de supports. Le prix forme également des figures chartistes, elles ancrent nos analyses dans le concret. La notion de scénario / signal prendra alors tout son sens.

Nous nous sommes ensuite concentrés sur la base de la représentation du prix sur un graphique boursier avec les chandeliers japonais, ceux-ci témoignent de la psychologie des investisseurs sur des niveaux clés. Ces chandeliers sont une représentation possible du prix sur votre graphique boursier. Il en existe d’autres, mais elle est la plus intuitive selon moi lorsque l’on débute.

Dans ce cours de présentation consacré aux indicateurs techniques nous allons nécessairement employer des termes qui régissent l’analyse technique. Je pars donc du principe que ceux-ci sont compris. Si ce n’est pas le cas une session de rattrapage s’impose avec ces cours :

1. Présentation

Intéressons-nous proprement dit à l’analyse technique de l’actif. On utilise très souvent le seul terme « analyse technique » pour désigner le fait que l’on pratique une analyse boursière sur un actif. C’est d’ailleurs le terme que j’utilise sur le site, principalement pour une raison de simplicité. Le terme analyse technique est repris dans de nombreux livres.

Mais en réalité, il existe 2 types d’analyses complémentaires que nous réalisons sur notre graphique boursier : 

  • L’analyse graphique
  • L’analyse technique

Il est important de réaliser la distinction entre ces 2 termes.

L’analyse graphique se fonde sur l’observation des mouvements du prix sur son graphique avec une étude chartiste sur celui-ci. On recherche des zones de supports et de résistances, avec les plus hauts et les plus bas du prix. Ces éléments sont ensuite repris pour détecter des figures chartistes sur le graphique du prix.

Analyse graphique du titre Genomic vision

L’analyse technique se base sur l’utilisation d’indicateurs techniques qui se placent sur le graphique même du prix ou dans une fenêtre séparée.

Analyse technique du titre Genomic Vision

1.1 Un indicateur technique, c'est quoi exactement?

C’est tout simple :

Un indicateur technique est une formule mathématique basée sur la valeur du prix et / ou du volume d’un actif boursier.

Ces formules peuvent prendre en compte les niveaux d’ouvertures / clôtures et les extrêmes du prix pour une période donnée, la volatilité du prix, ou encore les données de transaction de l’actif.

Les premiers indicateurs techniques sont apparus dans les années 70 avec le développement de l’informatique. Certains indicateurs ont des constructions mathématiques très simples comme les moyennes mobiles arithmétiques.

Il suffit ici d’additionner la valeur du prix suivant un nombre défini de périodes , puis de diviser par ce nombre. Cela reste simple, mais déjà fastidieux à reporter constamment sur un graphique.

Imaginez pour une moyenne exponentielle avec la notion de coefficient qui vient s’ajouter ou encore des écarts types, des fonctions de lissage… juste impossible.

Nos indicateurs techniques, ceux que nous utilisons aujourd’hui sont apparus avec le développement de l’informatique puis avec l’avènement des premières plateformes de trading. Celles-ci ont rendu possible l’utilisation simple d’indicateurs techniques et surtout de plusieurs en même temps. Leur nombre n’a fait que se multiplier depuis. Certains indicateurs sont devenus emblématiques, alors que d’autres ne sont que des copies améliorées.

  • Le Stochastique est apparu dans les années 1950 par George Lane.
  • Le RSI est apparu en 1978 et a été créé par J. Welles Wilder, également créateur du Parabolic SAR.
  • Le Supertrend d’Olivier Seban.
  • Le MACD par Gerald Appel en 1979.
  • Les Bandes de Bollinger par John Bollinger au début des années 1980.
  • Ou encore bien plus récemment l’indicateur TrendFrance.

Ce n’est qu’une fraction minime des indicateurs techniques qui existent. Certains sont génériques, d’autres beaucoup plus spécialisés.

Il est tout à fait possible de créer vos propres indicateurs techniques pour que ceux-ci s’adaptent parfaitement à votre stratégie de trading.

Par exemple, il serait ainsi possible de détecter grâce à un indicateur technique, le moment ou le prix vient au contact d’une moyenne mobile, ainsi que l’orientation, les utilisations sont infinies….

Il est également possible de coder son propre indicateur afin de  contourner la limitation éventuelle du nombre d’indicateurs disponibles en même temps sur votre graphique. Je pense ici à la plateforme Tradingview en version gratuite.

Pour résumer, un indicateur peut être crée pour mesurer précisément un paramètre ou alors un ensemble de paramètres du prix dans le but de mettre en évidence et exploiter des situations de marché.

Ces indicateurs permettent de :

  • Visualiser une tendance en cours avec son essoufflement ou son renforcement.
  • Mesurer la force de la tendance en cours.
  • Caractériser la volatilité sur le prix.
  • Déterminer les volumes de transactions sur une période donnée.
  • Des situations d’excès à la hausse ou à la baisse avec des niveaux de surachat et de survente.

La complémentarité de vos analyses graphiques et techniques

L’analyse graphique se base sur l’étude des différents niveaux sur lesquels le prix réagi, cela permet d’obtenir des zones de résistances et de supports pour en extraire des seuils d’interventions et des figures chartistes qui nous donnent des objectifs graphiques.

Néanmoins, la limitation réside dans le fait que ces figures doivent être suffisamment avancées dans leur formation pour pouvoir être vues et reconnues par le marché.

Il en est de même pour nos niveaux de supports et de résistances. Ces zones doivent être suffisamment testées par le prix pour être indiscutables pour vous et surtout pour le marché.

L’atout majeur des indicateurs techniques est leur pouvoir prédictif précoce en comparaison des figures chartistes et de nos niveaux.

Il existe 2 types d’indicateurs techniques :

  • Les avancés qui dirigent le prix et permettent d’anticiper un retournement.
  • Les retardés qui suivent le prix et permettent de caractériser la dynamique en cours.

Nous verrons plus loin que ce n’est pas si évident que cela.

2. Les 5 grandes catégorie d'indicateurs

Ces indicateurs techniques avancés et retardés sont classés en 5 grandes catégories en fonction de leur impact et de leur mode de fonctionnement :

  • Les indicateurs de tendance
  • Les indicateurs oscillateurs
  • Les indicateurs de volatilité
  • Les indicateurs de momentum
  • Les indicateurs de volume

Un indicateur peut être efficace dans un marché en tendance (directionnel) et un autre dans un marché en tendance neutre, le prix est dans un range.

2.1 Les indicateurs de tendance

Un indicateur de tendance est efficace lorsque le prix d’un actif est ancré dans une tendance directive, haussière ou baissière, il est de type retardé puisqu’il suit la tendance.

L’indicateur le plus élémentaire est la moyenne mobile arithmétique (dite simple). Une moyenne haussière avec le prix au-dessus, la tendance sera fortement haussière pour celui-ci.

Ils sont également intéressants pour mettre en évidence des niveaux de supports et résistances dynamiques sur le prix.

Mais que se passe t’il lorsque le prix évolue de manière erratique sans nécessairement réaliser des plus hauts de plus hauts (Tendance de Dow) ? Le prix latéralise sans suivre une tendance claire, elle est neutre.

Dans ce cas précis les indicateurs techniques de tendance deviennent inefficaces pour visualiser une tendance directive.

Ces indicateurs sont très performants dans un marché directionnel mais ils  offrent de mauvais résultats dans un marché volatile ou évoluant latéralement (en range) puisqu’il est en tendance neutre.

Le MACD est un indicateur de tendance mais également un oscillateur puisqu’il compare deux moyennes mobiles exponentielles. Ces moyennes permettent à l’indicateur de coller le plus possible au prix, et ainsi anticiper des retournements de tendance.

Mais comme les autres indicateurs, celui-ci devient totalement inopérant lorsque le prix latéralise. (Le cours sur le MACD l’explique en détail).

Le SuperTrend, le canal de Donchian ou encore le parabolic SAR sont aussi des indicateurs de tendance.

Un exemple avec une moyenne mobile sur le graphique du prix et l’indicateur MACD dans une fenêtre séparée sous le prix.

Les indicateurs de tendancesur le titreMédian Technologie

2.2 Les indicateurs techniques oscillateurs

Nous venons de le voir les indicateurs de tendance sont inefficaces lorsque le prix latéralise. Dans ces phases de marché les indicateurs oscillateurs peuvent prendre le relais mais pas seulement.

Les indicateurs oscillateurs prennent leur nom du fait qu’ils oscillent entre 2 bornes bien définies autour d’une ligne médiane. Ce sont des indicateurs de type avancé, cela signifie qu’ils peuvent nous signaler un potentiel changement de tendance à venir sur le prix.

Ces indicateurs évoluent pour la plupart entre les bornes 100 et 0, c’est pour cette raison qu’ils s’affichent sur une fenêtre différente de celle du prix sur vos plateformes de trading.

Un oscillateur comme le RSI ou bien le stochastique réalise une comparaison entre le prix actuel et le prix à « n » périodes en arrière.

Les caractéristiques des oscillateurs :

  • Lorsque le prix est en tendance, l’entrée de l’indicateur dans ses zones de surachat et de survente permet de lancer une alerte sur la dynamique excessive du prix en cours.
  • Ils donnent un signal lorsqu’ils quittent ces zones.
  • La formation de divergence entre l’indicateur et le prix lance également une alerte sur un retournement possible.

La plupart des traders utilisent ces indicateurs pour leurs zones de surachat/survente avec les mauvaises conditions de marché.

Lorsque le prix est en tendance, on surveillera la création de divergences entre les plus hauts du prix et l’indicateur. L’entrée de l’indicateur dans ces zones extrêmes n’est pas un signal fort, le prix peut continuer à progresser tout en étant toujours à l’intérieur de ces zones.

En revanche, la cassure à la baisse de la zone de surachat ou à la hausse de la zone de survente sont des signaux de retournement de la tendance ou au minimum la fin du mouvement en cours. Le prix passe alors d’une tendance directive à neutre à court terme au moins.

Un oscillateur très connu : le RSI

Les indicateurs techniques oscillateurs sur le titre Médian Technologie

2.3 Les indicateurs techniques de volatilité

Les indicateurs techniques de volatilité traduisent la nervosité présente sur le marché.

Ils permettent de mesurer le degré de risque que vous prenez lorsque vous entrez en position sur un titre.

Une volatilité importante ne signifie pas que vous devez rester à l’écart du titre, en effet une volatilité forte signifie également une espérance de gain en retour importante.

Ces indicateurs ne donnent pas de signaux d’achat/vente mais font apparaître les excès. Un excès peut être un titre complètement délaissé par le marché malgré de bons fondamentaux. Son prix a donc une volatilité très faible en attendant un réveil du marché pour ce titre.

Une volatilité très faible met en évidence une absence d’intervenant sur la valeur. Celle-ci retrouvera la faveur des opérateurs suite à une publication de résultat ou par un début de suivi par un cabinet d’analyste par exemple, cela crée une bonne surprise et/ou un électrochoc pour le marché.

Le consensus de prix se rééquilibre, la volatilité augmente, le temps de retrouver un nouveau niveau de prix à l’équilibre entre les acheteurs et les vendeurs.

L’indicateur emblématique pour cette catégorie sont les bandes de Bollinger.

Les indicateurs techniques de volatilité sur le titre Médian Technologie

Ce sont ces excès qui peuvent être exploités par le trader dans toutes les conditions de marché.

2.4 Les indicateurs techniques de momentum

Les indicateurs de momentum sont également des oscillateurs, ils traduisent la force et la vitesse du mouvement.

Ces indicateurs comparent le prix de n périodes en arrière par rapport au prix actuel comme l’indicateur Momentum ou alors 2 courbes de prix d’actifs différents comme l’indicateur Force relative.

Ils offrent tout de même plusieurs niveaux de lectures :

  • On surveillera les cassures baissières et haussières de la ligne médiane
  • On détectera aussi les possibles divergences entre le prix et l’indicateur

Un momentum qui accélère suggère que la tendance actuelle est forte et solide. A l’inverse un momentum qui chute malgré une tendance encore haussière signale que celle-ci s’essouffle.

Ils permettent ainsi d’identifier un essoufflement du courant acheteur/ vendeur en mesurant la vitesse de ce mouvement sur une période donnée.

A la différence des oscillateurs classiques, ces indicateurs ne sont pas bornés. Ils évoluent autour d’une ligne médiane 0 et ne possèdent donc pas de zones de surachat et de survente.

Les indicateurs de momentum seront efficaces comme les indicateurs de tendance lorsque le prix sera dans un mouvement directif haussier ou baissier, mais perdra son efficacité lorsque le prix latéralisera de nouveau.

Lorsque le momentum est au-dessus de 0 le prix est en tendance haussière, inversement sous 0 le prix sera en tendance baissière.

Un exemple avec l’indicateur Momentum:

Les indicateurs techniques de momentum sur le titre Médian Technologie

2.5 Les indicateurs techniques de volume

Nous terminons avec cette dernière catégorie que sont les indicateurs de volume. Ceux-ci traduisent la force du mouvement et la psychologie des investisseurs sur des niveaux chartistes importants ou après de forts mouvements directionnels.

L’indicateur de base de cette catégorie est bien entendu le volume. Celui-ci se met directement sur le graphique du prix. Il est le cumul du nombre de titres échangés durant une période définie. Cela peut aller de l’unité temps en min (voire moins) au trimestriel.

Son étude est importante à réaliser lorsque le prix rebondit sur une zone de support graphique ou lors d’un breakout d’une zone de résistance. Des volumes en hausses lors de ces phases crédibilisent le signal donné.

Cette étude des volumes peut également se réaliser avec des indicateurs dérivés directement du volume.  L’Accumulation-Distribution permet de déterminer si une action est accumulée (achetée) ou bien distribuée (vendue) par le marché.

Le On Balance Volume (OBV) permet de détecter des divergences entre la progression du titre et celle des volumes.

Les indicateurs techniques de volume sur le titre Médian Technologie

Développez votre capital – Maîtrisez votre trading

Votre livre pour comprendre et gérer votre réussite dans vos investissements boursiers

Devenez efficace dans votre trading en mettant en place des méthodes et processus.

Arrêtez de souffrir en trading

3. Comment interpréter correctement les indicateurs en trading?

Nous venons de réaliser le tour des différentes catégories d’indicateurs qui existent, avant de rentrer dans le détail d’un indicateur en particulier avec les cours dédiés, quelques précautions et conseils s’imposent.

Le premier réflexe lorsque l’on découvre le principe des indicateurs techniques et que l’on comprend leur pouvoir prédictif, sera d’en placer un maximum sur votre graphique, dans le but d’obtenir le plus d’informations possibles sur le prix à l’instant T. Nous penserons fiabiliser nos informations mais en réalité nous submergerons notre cerveau d’informations. Cela se traduira par une incapacité totale à prendre une décision.

La raison est simple, il existe plusieurs indicateurs pour une même catégorie. Le problème vient du fait que chaque indicateur est construit suivant ses propres données, c’est en quelque sorte ce qui le rend unique. Vos indicateurs possèderont donc leur propre sensibilité au prix.

Vos obtiendrez sur vos graphiques une soupe de signaux, pas nécessairement contradictoires, mais décalés dans le temps.

3.1 Les limites des indicateurs techniques en bourse

Nos indicateurs techniques sont utiles pour anticiper un potentiel retournement du prix, cela nous permet d’ajuster nos futurs scénarios de prises de positions, néanmoins attention !… Vous devez toujours avoir en tête que des indicateurs techniques se basent sur des données passées du prix pour estimer et prédire ses futures évolutions. Ces capacités de prédiction sont réelles, néanmoins elles ont leurs limites.

Nous serons jamais capables de prédire de manière certaine la direction du prix, en revanche nous pouvons étudier les probabilités de direction en fonction des éléments actuellement en notre possession.

Également sachez qu’un indicateur efficace sur tous les marchés et pendant toutes ses phases, cela n’existe pas.

3.2 Les bonnes pratiques à acquérir avec les indicateurs techniques

Pour utiliser au mieux et dans de bonnes conditions les indicateurs techniques, voici quelques recommandations de ma part.

Tout d’abord, limitez grandement le nombre d’indicateurs techniques sur vos graphiques.

Il y a 5 catégories d’indicateurs, sélectionnez au maximum 2 indicateurs par catégorie. Placez ces indicateurs sur un graphique et étudiez leur fonctionnement, comment sont-ils construits et comment le prix réagit il ?

En procédant ainsi vous éviterez la soupe de signaux contradictoires et votre capacité de décision ne sera pas bloquée.

Vos indicateurs doivent se compléter entre eux, et non s’interférer.

Ensuite, votre analyse technique doit toujours être confrontée avec votre analyse graphique. Etudiez en parallèle le mouvement du prix sur votre graphique et déterminez ses zones de réactions. N’oubliez pas que le prix a de la mémoire sur un graphique. Ces 2 analyses sont complémentaires.

Rappelez-vous qu’un indicateur technique est un support pour faciliter la compréhension de l’état d’un marché ou d’un actif. Cependant, ne vous limitez pas à ce seul indicateur pour prendre votre décision, sinon c’est la catastrophe assurée.

Pratiquer ces 2 analyses en parallèle vous permettra également de détecter des divergences entre vos indicateurs et le mouvement du prix. J’explique le principe des divergences ici.

Vous êtes maintenant prêt à rentrer dans le détail de la construction et du fonctionnement de chaque indicateur avec leurs cours dédiés.

Bonne lecture et bonne formation !

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments