L'importance d'établir un scénario en bourse

Voici le 3ième et dernier cours consacré à l’initiation de l’analyse technique.

Vous connaissez maintenant les concepts de base de l’analyse technique, vous avez toujours un doute ? Dans ce cas je vous invite à relire le premier cours : Présentation de l’analyse technique.

Pour vous le terme « tendance » vous fait encore ouvrir les yeux ? C’est que tout n’est pas compris. 

Une petite relecture du 2ième cours sur la tendance s’impose.

Vous identifiez maintenant clairement une tendance long-moyen et court terme. C’est bien me direz-vous, mais après on fait quoi ?

C’est le but de ce 3ième cours. A partir de ce moment-là nous pouvons commencer à construire un scénario pour l’évolution de notre actif.

Vous vous souvenez j’espère? « Celle-ci se base sur l’étude du comportement passé d’un actif pour en prévoir son évolution future. Ce n’est pas une science exacte mais plutôt une histoire de probabilité. »

Vous connaissez maintenant ce comportement passé.

Sur les marchés la chance n’est pas un bon allié, misez plutôt sur les probabilités de succès. Pour cela attendez qu’un signal de
validation clair soit donné.

Regarder un graphique c’est bien, mais pouvoir l’exploiter c’est mieux !

1. Présentation du concept de scénario et du signal

Dans notre quête du titre à fort potentiel nous utilisons 2 concepts fondamentaux :

Le scénario et le signal qui valident ce scénario.

Le signal de validation

1.1 Le scénario: Comment établir un plan d'action?

Avant chaque prise de position quelque soit l’unité de temps, le trader construit un scénario d’évolution haussier et/ou baissier pour son actif. Le scénario permet de mettre en pratique ce que vous avez appris dans les deux premiers cours.

Pour établir ce scénario sur notre unité de prise de position nous devons connaître les niveaux ou le cours à réagit précédemment. Commencez toujours par une unité longue comme de l’hebdomadaire ou du mensuel. Même si vous tradez sur du H1 ou moins, il est impératif de connaitre la tendance long terme de l’actif pour ne pas risquer d’être à contre tendance.

Vous devez toujours avoir votre graphique de tendance sur l’unité supérieure. C’est toujours l’unité la plus longue qui a le dessus par rapport à la plus courte. Nous pouvons ainsi établir un scénario long et court terme pour l’actif.

Si vous débutez, choisissez la facilité ! Tradez dans le sens de la tendance. Il est toujours plus facile d’être dans le sens directeur du marché.

Notre scénario s’appuie, en quelques sortes, sur l’histoire de l’actif.

Le cours s’approchant d’une zone identifiée comme support, celui-ci aura alors plus de chance de rebondir comme il l’a fait par le passé. La tendance reprendrait ainsi ses droits. Inversement pour une zone de résistance dans une tendance baissière, celui-ci aura alors plus tendance à refluer comme il l’a déjà fait.

Si vous ne voulez pas être un trader de tendance vous serez alors un trader de contre tendance. Vous exploiterez ainsi les retournements de tendance. Comme je viens de vous le dire ce n’est pas le plus facile. Une tendance de ne se retourne pas facilement, les faux signaux sont plus nombreux. N’oubliez pas une tendance baissière ne devient pas haussière tout de suite après une cassure. Une zone de neutralité est toujours présente.

Mis à part le scalpeur qui lui utilise des unités très courtes comme du m1 voir moins, tous les traders peuvent trader en fonction de la tendance. Attention on ne s’improvise pas scalpeur. Cela demande beaucoup de maîtrise technique, de plus celui-ci doit rester constamment devant son écran. Généralement ce genre de trading se fait par session.

Cas n°1 : Un trader intraday se concentrera sur des unités courtes.

Trader intraday

Cas n°2 : Un trader prenant des positions sur plusieurs jours aura des unités plus longues.

trader moyen terme en bourse

Ces données représentent un ordre d’idée. En fonction des sensibilités de chacun votre court – moyen – long terme peut varier. Néanmoins, la logique derrière reste la même.

Notre but?

Capter un mouvement dans le sens de la tendance sur notre unité d’intervention.

Je tiens à vous le dire, vouloir acheter au plus bas et vendre au plus haut est illusoire. Cela s’apparentera à de la chance et ne sera pas reproductible dans le futur avec un risque maîtrisé. Souvenez-vous nous ne comptons pas sur la chance mais sur les probabilités.

Avant de déterminer tout scénario haussier ou baissier nous devons déterminer les tendances long et court terme en cours sur l’actif.

Pour cela nous utiliserons dans ce cours simplement les sommets et les creux et la théorie de Dow. D’autres outils comme les indicateurs techniques, les figures chartistes sont utilisables en complément. Nous les étudierons directement à partir du chapitre 4.

1.2 Le signal : L'importance de toujours avoir une validation

Le scénario et le signal sont deux éléments différents.

Il est primordial de faire la distinction entre le scénario que l’on établit pour l’évolution du titre par rapport aux éléments que nous donne le prix sur son graphique et le signal qui se déclenche et valide notre entrée en position.

Le signal peut se matérialiser de différentes façons sur un graphique.

  • Un niveau de prix ou celui-ci a déjà réagi plusieurs fois dans le passé, il est donc identifié comme pivot.
  • Un niveau de prix psychologique, un chiffre rond par exemple.
  • Une cassure de figure chartiste, généralement cela va de pair avec le niveau pivot
  • Un indicateur technique de tendance comme les moyennes mobiles ou les bandes de Bollinger.

Celui-ci valide le scénario par la cassure d’un niveau identifié par l’analyse du titre et permet un changement de tendance.

La validation du scénario par le signal

Un signal peut intervenir quel que soit l’unité de temps analysé. Plus celui-ci interviendra sur une unité longue plus grande sera sa portée.

Je le rappelle les tendances longues ont l’avantage par rapport aux courtes.

Attention

Vous ne devez jamais anticiper un signal. Le marché aime prendre à contre pied les intervenants. Plus le signal provient d’une unité longue plus celui-ci sera crédible et surveillé.

Ce n’est que lorsque la cassure est effective, généralement avec du volume signal et un chandelier de validation que le signal sera donné mais pas avant.

Si pour une raison extérieure au graphique par exemple une mauvaise surprise, la dégradation de la conjoncture le prix ne franchi pas le niveau pivot, le signal ne se déclenchera pas et il n’y aurait simplement pas eu d’entrée en position

Le scénario privilégié jusqu’alors deviendrait caduque.

Pour résumer l’analyse technique sert à cadrer le prix d’une action pour établir à partir de là un scénario haussier ou baissier uniquement valable par le déclenchement du signal.

2. Etude de cas

Pour notre exemple nous nous plaçons dans le cas N°2.

Ce premier chapitre est dense. Etudions un exemple pour nous permettre d’y voir plus clair.

Voici l’action Quantel en 2017.

Pour chaque unité de temps nous analyserons le graphique du prix puis nous élaborerons ensemble un scénario.

2.1 Analyse graphique très long terme en mensuel

Avant de commencer toute analyse, ouvrez le graphique mensuel. Cela permet d’avoir une vision large.

Comment déterminer des zones de supports et de résistances en bourse

Ce graphique nous montre 10 ans d’historique sur la valeur

Nous observons que la tendance très long terme a été baissière jusqu’en 2009, après une chute vertigineuse en 2008. Une tentative de reprise haussière a été tentée mais s’est soldée par un échec sur les 7€ (point n°2) en 2011.

Celui-ci a eu pour effet de renvoyer le prix sur un plus bas historique à 1.2€. La borne basse de notre range a été matérialisée sur ce niveau. L’actif se trouve actuellement au milieu de se range.

Le prix a beau être à l’intérieur de ce très grand range une résistance intermédiaire s’est mise en place sur les 4€.

Scénario très long terme

Le prix est neutre à l’intérieur de ce range. Le seuil des 7€ est pivot. La tendance très long terme passera alors de neutre à haussière mais pas avant. Notre scénario privilégié à l’intérieur de celui-ci sera d’acheter le niveau des 1.2€ si le prix y retourne, et de vendre le niveau des 7€. N’oublions pas qu’il a déjà fait barrage dans le passé.

Un graphique hebdomadaire nous est nécessaire pour affiner notre vision.

2.2. Analyse long terme en hebdomadaire

Voici notre graphique en UT hebdomadaire avec un historique sur les 3 dernières années. Celui-ci nous permet d’affiner notre scénario en zoomant sur notre figure de congestion.

Que voyez-vous?

La lecture de ce graphique long terme nous donne une vision sur les 3 dernières années.

Les bornes hautes et basses de notre range sont visibles. Une oblique baissière bloque les cours à 4 reprises. Une oblique haussière supporte également les cours. Un support horizontal sur les 2.5€ est également matérialisé.

Le prix sur cette unité de temps est neutre.

2.2.1 Scénario long terme

Un pivot long terme se dessine à 4€ et permettrait à la tendance long terme de repasser haussière. L’objectif de 7€ reste toujours valable avec des objectifs intermédiaires. Une rupture de l’oblique haussière mettrait un premier objectif baissier sur les plus bas de mi 2015, avant de viser le bas du range en cas de cassure.

Comment déterminer des objectifs graphiques en bourse

2.3 Analyse moyen terme en journalier

Continuons d’affiner notre analyse, voici le graphique journalier

Graphique moyen terme en journalier

Que voyez-vous ?

Sur ce graphique vous retrouvez notre résistance hebdomadaire des 4€ ainsi que l’oblique baissière long terme. Comme nous l’avons dit, sa cassure permettra de relancer la tendance haussière long terme.

Ici ce qui nous intéresse c’est une tendance moyen terme. Le dernier contact avec l’oblique baissière a une nouvelle fois fait refluer le cours. Probablement suite à une mauvaise nouvelle un gap baissier s’en est suivi.

Le prix est revenu ainsi retester son oblique verte, mais également une oblique long terme. Le prix s’est repris depuis.

2.3.1 Scénario moyen terme

La cassure du support des 3.1€ fait dorénavant office de résistance. Elle est également la borne basse du gap baissier. Le niveau des 3.2€ devient pivot moyen terme pour la suite et permettrait de retester l’oblique baissière journalière et hebdomadaire. Néanmoins, malgré cette hausse elle sera considérée comme un rebond technique tant que l’oblique violette ne sera pas cassée et surtout le niveau des 4€. Celui-ci permettrait de relancer une tendance haussière.

Scénario long terme journalier

2.4 Analyse court terme en UT 4H

Maintenant passons enfin sur notre graphique d’intervention 4h pour affiner notre timing.

Graphique court terme en ut 4h

Les niveaux pivots sont les mêmes, simplement notre unité d’intervention est utile pour affiner notre timing. Le timing en trading est primordial.

Le prix est neutre à court terme également. Actuellement il n’y aucune prise de position sans s’exposer à un échec.

2.5 Epilogue

Pour le besoin de l’exemple sur Quantel j’ai pris le début de l’année dernière comme référence. Au moment où j’ai écrit ce cours nous sommes en Mai 2018.

Nous allons voir comment s’est comportée l’action.

Premier graphique en journalier.

La résistance des 3.2€ a bien été cassée. Les obliques baissières, journalière puis hebdomadaire ont été testées. L’oblique baissière hebdomadaire a été plus dur à passer. L’unité longue à toujours le dessus par rapport à une plus courte. En revanche le niveau des 4€ a été passé facilement. Cela démontre la puissance du rallye.

Épilogue scénario journalier

Deuxième graphique en hebdomadaire.

Le rallye commencé sur une unité courte s’est rapidement propagé sur les unités longues. Ici nous observons tout de même que la borne haute de notre range très long terme à donner du travail au prix. Il a été testé plusieurs fois avant d’être franchi une première fois. Cette résistance pluri annuelle a été très travaillée mais s’est transformée en support. La tendance très long terme est dorénavant haussière.

Épilogue scénario hebdomadaire

Dernier graphique en mensuel

Nous revoilà avec une vue identique au premier graphique. Que de chemin parcouru en 1 année !

analyse technique mensuelle

3. L'importance du timing en bourse

Analyser toujours un titre en commençant sur l’unité la plus longue, puis affiner au fur et à mesure. Cela permet de mettre en relief les différentes tendances et les niveaux supports et résistances pour chaque unité.

Dans ce chapitre je vais exposer la raison première de l’analyse technique :

Etre capable de timer sa prise de position sur un actif.

Vous connaissez l’expression je suppose ? Le temps c’est de l’argent.

Elle s’applique très bien à notre cas. Nous avons tous un objectif en arrivant sur les marchés. La plupart du temps nous souhaitons fructifier notre capital. Je vous rassure, c’est tout à fait possible. Pour cela la théorie nous enseigne simplement d’acheter à un prix et de revendre à un prix plus élevé. C’est une vision bien trop simpliste.

Je vais vous exposer 2 cas.

1er cas : Avoir raison trop tôt c’est avoir tort !

Vous en avez la certitude (erreur) cet actif ne peut que monter. Tous les voyants sont au vert. Pourquoi prendre le temps de pratiquer une petite analyse graphique me direz-vous ?

Vous prenez donc la position (à l’achat). Après quelques jours d’attente, vous commencez à ronger votre frein. Vous vous rendez compte alors que l’actif fait du sur surplace c’est incompréhensible pour vous.

 1ere issue : Vous attendez et immobilisez ainsi votre capital potentiellement des semaines ou même des mois avant que le prix ne prenne enfin la direction voulue mais sans que vous ne maîtrisiez une seule chose.

Vous devinez ma réponse ? Dans le meilleur des cas c’est de l’argent immobilisé inutilement sur un actif, qui au mieux fait sur du surplace alors que d’autres opportunités peuvent se présenter à vous pendant ce laps de temps. 

L’impact émotionnel est important puisque ce sont des potentielles moins-values latentes sur votre compte.

Pour détruire un moral je ne connais rien de mieux.

2ième issue : c’est la pire. Vous revendez au mieux à l’équilibre, au pire en perte. Vous perdez de l’argent, la hantise de tout spéculateur débutant. Le pire de tout, c’est de revoir le prix de l’action quelques mois plus tard dans un article sur internet par exemple qui relate sa très belle progression les semaines précédentes. 

L’impact psychologique à ce moment est ravageur pour votre moral. Vous êtes à 2 doigts de tout arrêter. 

Croyez-moi je parle en connaissance de cause (Xilam détenu en 2014 à 1.5€ mais revendu, regardez le prix maintenant…)

2ième cas : Avoir raison trop tard ou prendre le dernier wagon du train.

Ici la hausse est partie sans vous, vous observez +5% puis une heure après +10% cela ne fait que monter. Vous décidez alors de prendre le dernier wagon. Alors oui dans certain cas le prix peut finir à +30%.

Encore une fois vous ne contrôlez rien, retenez le bien. Une petite analyse graphique et vous auriez remarqué que le prix approche à grande vitesse d’une résistance et qu’une prise de position sur ces niveaux était périlleuse. Le prix stoppe alors net son ascension.

1ere issue : Vous revendez mais ne captez au final que quelques maigres %, à déduire des frais de transaction de votre broker. Vous sortez positif ce qui en soit est bien mais clairement pas l’extase. Vous avez tout de même eu le réflexe de sécuriser votre gain et ne pas être trop cupide. 

Ce qui me dérange ici, le contrôle du trade est encore inexistant, vous subissez et êtes chanceux, ce n’est pas très glorieux.

2ième issue : Vous garder. Le prix au contact de sa résistance reflue et annule son gain de la journée. Il termine à l’équilibre. Ce n’est clairement pas un bon signal pour la suite. Votre cas est plus inquiétant encore puisque vous êtes déjà en moins-value. 

Vous êtes dans l’impasse et passez en mode espoir. L’espoir que le prix monte. Une attitude à proscrire pour la santé de votre compte de trading.

Vous voyez le timing est indispensable en trading. Sans lui la performance n’existe pas, c’est aussi simple que ça.

4. Résumons

Avant toute chose il est important de signaler qu’une analyse est toujours le fruit d’une réflexion personnelle.

Pour un même graphique il peut y avoir plusieurs scénarii envisageables, selon la méthode de trading de l’analyste, son horizon d’action, les indicateurs qu’il peut éventuellement utiliser, s’il est à l’achat ou bien à la vente. 

Toutes ces données l’aident à établir un scénario probable en lien toujours avec un signal, mais il ne faut jamais perdre de vue que c’est toujours le marché qui a raison.

Même si celui-ci donne tort au scénario de l’analyste, cette analyse n’était pas fausse pour autant. Simplement le marché en a décidé autrement. Il faut toujours attendre la validation du signal et ne pas anticiper.

L’analyste étudie alors les figures chartistes que forme le prix en fonction de la tendance directive.

Celles-ci permettront alors de déterminer des niveaux d’entrées et de ventes.

  • De mettre en évidence un signal (achat ou vente)
  • De mettre également en évidence un signal d’invalidation du scénario.
  • De définir des objectifs notamment avec les figures chartistes
 

Quelle est l’erreur classique selon vous?

L’erreur classique consiste à réaliser une analyse sur une certaine unité de temps. Construire un scénario de prise de positions sur celle-ci, puis paniquer pour une baisse sur une unité inférieure.

Gardez toujours en tête votre plan initial. Vous prenez position sur une unité définie, vous sortez sur la même unité.

Tous ces éléments permettront en accord avec la bonne utilisation des outils à la disposition de l’analyste, d’obtenir une bonne analyse, que le scénario ne se réalise ou pas.

Voilà vous arrivez au terme de ces 3 premiers cours d’initiation consacrés à l’analyse technique.

Dorénavant j’espère vous avoir éclairé sur le sujet, et que pour vous l’analyse technique n’est plus aussi mystérieuse.

Dans les prochains cours nous traiterons au cas par cas les différents éléments constitutifs d’un graphique de prix, pour vous permettre de rentrer plus dans le détail de l’AT.

Vous pourrez ainsi encore améliorer votre précision en utilisant des outils comme les figures chartistes et les indicateurs techniques.

En parallèle de cette série de cours,  je vous conseil vivement le livre sur l’analyse technique de John Murphy mais également dans un second temps celui sur l’analyse graphique des tendances boursières. Bien évidement des éléments sont communs, mais il rentre plus dans le détail au niveau des configurations graphiques (Que nous verrons dans le chapitre 4). Ces lectures compléteront parfaitement ces cours.

Je tiens à être transparent avec vous. Ces liens sont des liens affiliés. Si vous passez par ceux-ci pour acheter ces livres, je toucherai une petite commission. Cela me permet de financer l’hébergement de ce site. 

Rassurez-vous je ne propose que des produits à très forte valeur ajoutée pour mes lecteurs! (On oublie rasoir, téléphone et autres gadgets 😉 )

Ce cours vous a été utile? Si oui, n’hésitez pas à le partager! Une question? J’adore la critique constructive, je vous encourage à la poser!

Laisser un commentaire

28858c93d258d5852a4410de2045a9a8TTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez