Les chandeliers japonais

Vous voici déjà au chapitre 5 dans la section des cours avancés que je propose en libre accès.

Les 3 premiers cours ont été denses mais nécessaires pour maîtriser les bases fondamentales de l’analyse technique.

Vous avez un doute ? Avant de continuer prenez le temps de les lire ou relire tranquillement à tête reposée, c’est important pour la suite.

  Présentation de l’Analyse technique

  –La Tendance

  –Le scénario et son signal

Le chapitre 4 m’a permis d’aborder et d’expliquer avec vous ce que sont les figures chartistes. Leur utilisation au quotidien par le trader en fait un outil indispensable.

Comme je vous l’ai dit, apprendre par cœur toutes les figures n’a pas une grande utilité, concentrez vous sur les plus connues. Maîtrisez-les parfaitement !

Vous sentez le doute arriver ? Une petite relecture est peut-être judicieuse tout compte fait ! Les figures chartistes

Dans les cours d’initiation nous avons utilisé comme représentation par défaut les chandeliers japonais. La courbe doit être proscrite dès le début de votre apprentissage. Elle est utilisée par défaut, mais manque cruellement d’information.

Habituez vos yeux et votre regard aux chandeliers. Correctement maîtrisés ils déchirent! Croyez moi.

Mes objectifs pour ce cours
  • Présenter les 2 catégories de chandeliers.
  • Les combinaisons les plus utiles et reconnaissables surtout.
  • Leur objectif et leur impact psychologique sur le prix.

1. Présentation

L’analyse graphique d’un titre peut s’effectuer de différentes façons. Je ne vais pas répéter encore une fois mais la courbe simple c’est mort.

Courbe simple à proscrire

Il existe la représentation en bar chart. Elle fournit les mêmes informations que les chandeliers japonais. Après, personnellement je préfère ces derniers.

En tout état de cause ces deux représentations ont l’avantage d’être beaucoup plus visuelles. Le visuel compte énormément en analyse technique.

Comprendre les chandeliers japonais

Un chandelier japonais fournit plusieurs informations et peut être utilisé sur toutes les unités de temps.

  • Le cours d’ouverture
  • Le cours de fermeture
  • Le plus bas de la période
  • Le plus haut de la période
  • Sa couleur : verte pour une période haussière et rouge pour une période baissière
Les chandelier japonnais en analyse technique

Comme nous l’avons dit celui-ci apporte beaucoup plus d’informations, il reflète à lui seul la psychologie des intervenants sur des zones clés, c’est-à-dire des zones de résistances et des supports.

Celui-ci doit toujours être mis en relation avec la tendance en cours. Pour rappel celle-ci peut être haussière, le prix progresse; baissière le prix baisse ou bien neutre, le prix est en congestion. Certaines figures seront alors plus pertinentes sous certaines conditions de marché.

De plus les chandeliers sont toujours associés aux figures chartistes. Seuls ils ne permettent pas de déterminer des points entrées/sorties pour vos trades. Ils ne sont qu’un outil à votre disposition.

On peut les répartir en deux grandes catégories

  • Les figures de continuation
  • Les figures de retournement

Il existe de nombreuses combinaisons de chandeliers avec des effets diverses. 

Ils sont toujours à utiliser sur des zones stratégiques, c’est-à-dire des zones où l’on a au préalable identifié une réaction probable du prix (ex : zone de support/résistance) Ils peuvent matérialiser un plus haut sur un prix ou bien un changement d’état d’esprit des opérateurs.

2. Les figures de continuation

Entrons dans le dur avec cette première catégorie. Pour parler de figure au moins 2 chandeliers doivent être utilisés. Il forme une combinaison. Nous allons voir ensemble deux combinaisons que sont le gap et la ligne de poussée. Nous visons ici une poursuite du mouvement en cours.

2.1 Le gap

Les Gaps en bourse

Celui-ci se définit par nature par une absence de cotation que ce soit à la hausse ou bien à la baisse.

En d’autres termes il y a un saut (gap) entre la clôture du chandelier précédent et l’ouverture du suivant.

L’analyse chartiste a répertorié 4 types de Gap.

  • Le Gap commun
  • Le Gap de rupture
  • Le Gap de continuation
  • Le Gap d’essoufflement

2.1.1 Gap commun

Il se produit généralement lorsque le marché est sans tendance c’est-à-dire en range. Une valeur peu liquide favorise ce type de gap du fait que le volume d’échanges soit très faible.

La moindre intervention des opérateurs provoque des décalages sur celle-ci. 

Cela n’affecte en rien la vie du titre, ce gap sera la plupart du temps comblé.

2.1.2 Gap de continuation

Pour celui-ci, le marché est en tendance soit haussière ou baissière. 

Il se produit statiquement au milieu de la tendance pour affirmer celle-ci. Il donne ainsi un signal clair de poursuite du mouvement. Son objectif se détermine en reportant la distance du début de la tendance au gap puisque que celui-ci se situe au milieu. 

Celui-ci peut servir ensuite de support (ou résistance suivant le sens de la tendance). En revanche s’il venait à être comblé la poursuite serait remise en cause.

Gap de continuation en bourse

2.1.3 Gap de rupture

Les 2 types de gap suivants seraient à classer dans la catégorie des figures de retournement. Pour la continuité du cours je l’ai mis à la suite.

Il intervient lorsque le cours casse une figure chartiste (par un exemple un biseau descendant) qui est matérialisé sur le graphique par 2 obliques descendantes. 

Au moment de cette cassure, si celle-ci se produit en réalisant un gap, cela crédibilise le signal de rupture. On utilise également le terme Gap d’éjection, qui porte bien son nom !

Gap de rupture en bourse

2.1.4 Gap d'essoufflement

Il apparaît en fin tendance lorsque les objectifs graphiques ont été atteints. Il apparait après les gaps de rupture et continuation. Son comblement est assez rapide et annonce un changement de tendance.

Gap d’essoufflement en bourse

2.2 La ligne de poussée haussière ou baissière

Une ligne de poussée haussière ou baissière est formée par la combinaison de 2 chandeliers japonais. 

Elle intervient après une hausse significative. Le cours a eu de besoin de souffler. 

Rappelons-le c’est une figure de continuation. Elle indique une poursuite du mouvement en cours.

2.2.1 Ligne de poussée haussière

Dans sa configuration haussière, le premier est un grand chandelier vert suivi d’un chandelier baissier rouge. 

Pour que la figure soit valide la mèche du 2ième chandelier ne doit pas dépasser la médiane du premier chandelier vert. L’ouverture doit également est plus haute que le précédent. 

Il est important que le premier soit grand et le 2ième petit

Chandelier japonais ligne de poussée haussière

Pour valider la figure, les chandeliers suivants doivent clôturer au-dessus du plus haut du chandelier baissier et être haussier.

2.2.2 Ligne de poussée baissière

Dans sa configuration baissière, le premier est un grand chandelier rouge suivi d’un chandelier haussier vert

Pour que la figure soit valide, la mèche du 2ième chandelier ne doit pas dépasser la médiane du premier chandelier rouge. L’ouverture doit également être plus basse que le précédent. 

Il est important que le premier soit grand et le 2ième petit.

Chandelier japonais ligne de poussée baissière

Pour valider la figure, les chandeliers suivants doivent clôturer au-dessous du plus bas du chandelier haussier et être baissier.

Pour ces 2 figures celles-ci sont invalidées si le point médian est franchi.

3. Les figures de retournement

Pour cette 2ième catégorie nous traiterons d’une combinaison qu’est l’avalement haussier mais aussi d’un chandelier particulier le doji. 

Nous visons ici un retournement du mouvement en cours.

3.1 Avalement haussier

Voici une autre combinaison formée avec 2 chandeliers. Le premier chandelier est baissier (rouge) tandis que le 2ième doit être haussier (vert). 

L’ouverture du chandelier haussier se fait sur un gap baissier (très important) (dans une unité de temps inférieure). Ce gap sera comblé dans la période de l’unité travaillée pour que celui-ci clôture au-dessus du premier chandelier.

Il intervient généralement après une baisse significative. Une fin probable du mouvement en cours arrive. Celui-ci s’essouffle. 

Cela se traduit par une perte de contrôle du mouvement par les vendeurs et une zone défendue par les acheteurs. 

Le volume doit être important pour crédibiliser la figure et montrer une véritable volonté des acheteurs, et non une simple prise de bénéfices par les vendeurs.

Avalement haussier en analyse technique

Vous l’aurez compris l’avalement baisser est exactement l’inverse.

3.2 Le doji

Le doji n’est formé que d’un seul chandelier. Il est l’un des plus connus et surtout le plus reconnaissable. Il se caractérise par un cours d’ouverture et de clôture identique. Dans les faits une légère différence entre les deux est admise.

Chandelier japonais doji

Les doji apparaissent dans tous les types de marchés : haussier – baissier – en range. Malgré tout, son utilisation est plus pertinente dans un marché haussier et signifie un possible retournement de tendance.

Son principal attrait est qu’il reflète à lui seul toute l’indécision que peuvent avoir les différents intervenants sur les marchés pendant la période du chandelier.

Attention toutefois à la liquidité de la valeur. Dans une valeur peu liquide les doji se forment naturellement par l’absence de transaction et non par un équilibre acheteurs contre vendeurs, ce n’est pas représentatif.

Pour valider le doji le chandelier suivant doit être de couleur différente ou bien ouvrir avec un gap. Sans cela le signal est invalidé.

Il existe plusieurs variantes de doji :

  • A jambe longue : Les mèches sont égales
  • Porteur d’eau : Les mèches sont égales mais il y a la présence d’un petit corps tout de même.
  • Pierre tombale : Il n’y a qu’une mèche haute
  • Le marteau : Il n’y a pas de mèche basse mais il y a la présence d’un petit corps tout de même.
  • Le dragon : Il n’y a pas de mèche basse et aucun corps

3.3 Îlot de retournement

Pour notre dernière figure étudiée voici une combinaison assez rare de plusieurs chandeliers qu’est l’ilot de retournement (Island reversal).

Chandelier japonais Îlot de retournement (island reversal)

Cette figure se forme généralement après une hausse significative pour la version haussière, ou bien après une baisse significative pour la version baissière, par de grands chandeliers.

La taille de l’ilot importe peu. S’il ne comporte qu’un seul chandelier cette figure portera un nom diffèrent qui est le « bébé abandonné ». Néanmoins ses implications restent exactement les mêmes.

Prenons la version haussière. Vous remarquerez de suite ce gap haussier. Celui-ci est l’élément central de la figure. Il traduit l’excès de confiance des acheteurs sur le marché.

Cela permet aux vendeurs de reprendre la main. Ce gap ne doit pas être comblé même par une mèche. Cela invalide la figure.

Chandelier japonais Îlot de retournement (island reversal) invalidation

La figure est validée si un chandelier rouge ouvre en gap baissier. Notre ilot sera ainsi construit. Le prix aura été pendant ce laps de temps en « apesanteur » en quelque sorte. Une telle figure se produit rarement mais lorsqu’elle intervient le signal envoyé est puissant !

4. Liste des différentes combinaisons de chandelier japonais

Nous avons expliqué ici dans cette fiche simplement quelques configurations simples à retenir et utiles pour construire votre première stratégie de trading.

Il en existe beaucoup plus. Certaines de ces configurations sont couramment utilisées d’autres sont clairement exotiques.

Figures de continuation

Le gapping play

Irikubi

Atekubi

Ligne de séparation

Le tasuki gap

Trois soldats

Trois méthodes

Porte drapeau

Trois lignes brisées

Jumeaux

Ligne blanche côte à côte

Figures de retournement

Bébé abandonné

Couverture en nuage

Couverture en pince

Etoile du matin – du soir

Gap haussier des 2 corbeaux

Ligne de contre-attaque

Passe de ceinture

Pénétrante haussière

Couverture en nuage noir

Sommet Lourdaud

Creux en poêle à frire

Coup de pied

Sommet – creux en tour

Harami

Pendu

Etoile filante

Ilot de retournement

5. Résumé

Vous l’aurez compris les chandeliers japonais sont tout un programme ! Des livres entiers sont consacrés à leur étude.

Votre réglage par défaut pour analyser un graphique de prix doit être en chandeliers Japonais. En analyse technique, c’est clairement la base.

Quand on débute, cela peut être déroutant mais laissez le temps à votre regard de s’exercer et à reconnaître les principales configurations. Cela doit devenir naturel.

Nous avons traité ici quelques configurations simples mais efficaces. Elles vous permettront d’interpréter correctement les mouvements du prix.

La puissance des chandeliers s’exprime quand on les utilise en combinaison avec les figures chartistes sur des niveaux clés de supports et de résistances. Les 2 combinées, on arrive à ressentir une grande part de la psychologie des intervenants.

Vous avez pu le constater il existe ici aussi un grand nombre de configurations ou variantes haussières/baissières de chandeliers japonais.

Le site CentralChart contient un guide qui récense toutes les figures et combinaisons de chandeliers. Je vous encourage à aller y jeter un œil.

Vous voilà à la fin de ce cours. Vous pouvez maintenant ajouter un outil de plus dans votre caisse.

Dans le chapitre 6 suivant, nous allons aborder notre premier indicateur technique dans le détail : Les moyennes mobiles

Ce cours vous a été utile? Si oui, n’hésitez pas à le partager! Une question? J’adore la critique constructive, je vous encourage à la poser!

Laisser un commentaire

f566673bd23bfe3bd7c143b51524ff24\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez