Comment choisir le meilleur actif avec Stan Weinstein?

Le 1er article vous a expliqué dans le détail la méthode d’analyse qu’utilise Stan Weinstein. Un actif traverse 4 phases :

Le cycle des 4 phases de Stan Weinstein décrypté

Vous êtes toujours dans le brouillard ? Il est encore temps de rétablir le cap avant la lecture de cet article : La méthode décryptée.

Maintenant concentrons-nous sur le processus de détection.

Notre objectif : Prendre position sur le meilleur candidat possible.

Etes-vous plustôt investisseur ou bien trader ? La réponse à cette question conditionnera votre méthode d’entrée en position.

Ma découverte du monde de la bourse s’est réalisée grâce à ce livre. Il existe une quantité astronomique d’ouvrage de ce type, mais il est un des rares à mes yeux à adopter une approche aussi pédagogique. Les termes utilisés sont simples et adaptés aux néophytes.

Les 6 préceptes de Stan Weinstein

Au début de son livre Stan Weinstein écrit ses préceptes. Vous avez maintenant une idée claire de sa méthode d’analyse graphique. Imprimez-les au besoin pour toujours les avoirs sous les yeux.

Les 6 préceptes de Stan Weinstein

Partie 1: Le processus de décision global

Un titre haussier ou baissier graphiquement n’est plus un mystère pour vous. C’est réellement une bonne nouvelle pour votre capital !

Prendre une position à l’achat sur un actif se fait quand celui-ci débute une phase 2 haussière. Le premier article s’est concentré sur la compréhension précise de ces phases. Réaliser la différence entre une phase 4 et une phase 2 est devenu compréhensible.

Maintenant, Stan Weinstein veut nous emmener plus loin. Sur le marché tout n’est pas blanc ou noir, il existe toute une palette de gris au milieu.

Appliqué à nos actions, cela se traduit concrètement par réaliser la différence entre 2 actifs qui présentent tous les 2 une configuration de phase 1.

Vous serez souvent confronté à ce dilemme : Comment être sûr d’être positionné sur le meilleur actif ?

Il n’y a rien de plus frustrant que de voir exploser une action que l’on n’a pas prise, puis de regarder dépiter celle l’on a qui végète. (Encore une fois c’est du vécu.)

Ce paramètre est essentiel, la performance de votre trading passe par là.

La solution ?

Prendre de la hauteur, pour certain c’est devenu une évidence, mais vous verrez que cette démarche est loin d’être systématique.

Au début du processus, focalisez-vous uniquement sur les grands indices (ex : CAC40), puis sur les indices sectoriels ou spécialisés (ex : CACMS ou CACIN) et enfin les meilleurs actifs qui surperforment dans ce secteur.

Regardons maintenant tout cela dans le détail.

Le processus de décision de Stan Weinstein

Son but est évidemment de nous apprendre à sélectionner la crème de la crème.

1.1 L'analyse du sentiment de marché

Commencer par la base, c’est-à-dire le marché dans son ensemble.

Celui-ci est constitué de plusieurs indices de références, notamment en Europe et aux USA. Pour l’Europe intéressez-vous au DAX, l’indice allemand, et au CAC40, notre indice national.

Néanmoins les indices directeurs, ceux qui la plupart du temps donnent le ton, sont les indices US, le SP500 (regroupe les 500 plus grandes capitalisations), le Dow Jones mais également le Nasdaq. Il regroupe les grandes valeurs technologiques américaines. On les prend au sérieux quand on connaît leur puissance à notre époque,

Voici le graphique du CAC40 et du SP500.

PXI hebdo V2 op
SP500 Hebdo V2 op

Comme pour les actions on détermine dans quelle phase se trouvent les indices. Un marché haussier se traduira par un prix au-dessus de sa m30 haussière lors de la phase 2. Un marché de range, par une phase 1 ou 3. Enfin un marché baissier aura son prix sous sa m30 baissière lors de la phase 4.

Pour que l’ensemble du marché soit haussier ou baissier tous les indices doivent être à l’unisson. Regardons notre exemple, le CAC40 envoie un signal baissier, regardez maintenant les autres indices et notamment le SP500. Celui-ci envoie également un signal baissier. Cela renforce le sentiment de marché global moyen terme baissier (pour notre exemple).

1.2 Définir le bon secteur d'activité

Dans un marché haussier ou baissier tous les secteurs ne sont pas logés à la même enseigne, simplement parce que certains sont cycliques. Ces secteurs ont des indices spécialisés, de même étudiez les. Ne retenez évidemment que des secteurs bien orientés graphiquement suivant la méthode graphique de Stan Weinstein que vous connaissez bien maintenant.

Pour continuer l’exemple, observons le secteur de la santé. Le prix a bien sur souffert de l’ambiance morose de la fin d’année mais au final a bien résisté. La zone de support reste préservée et la force relative positive par rapport au CAC40.

FRHC-Hebdo V2 op

Le secteur de la santé est un bon candidat. Etudions les actifs qui le composent.

1.3 Définir le meilleur actif

En appliquant cette démarche qui peut paraître longue et fastidieuse, vous éviterez de vous positionner sur un actif graphiquement bon mais malheureusement dans un secteur lourd qui se comportera comme un boulet.

Enfin vous arrivez au niveau des actions qui composent ce secteur de la santé. Appliquez toujours la même démarche.

1.3.1 La triple confirmation de Stan Weinstein

La triple confirmation de Stan Weinstein reprend les 3 outils que nous avons vus ensemble dans le 1er article.

Il est inutile de se lancer dans une analyse approfondie de l’actif si :

  • Le prix est dessous sa moyenne mobile pondérée à 30 périodes.
  • La force relative de l’actif s’enfonce en toujours en territoire négatif.

L’actif méritera notre attention seulement lorsque celui-ci verra sa force relative reprendre une pente ascendante et le prix être proche de sa m30 ou bien osciller autour.

Les volumes peuvent commencer à augmenter avant, mais c’est généralement lors du breakout que ceux-ci apparaissent.

1er premier exemple avec l’actif Abivax qui est top de sa forme !

L'action Abivax selon la méthode de Stan Weinstein

Observez :

La force relative reste négative, mais malgré une tendance baissière, la pente reprend de la hauteur et repasse même en positif quelques séances avant le breakout.

Le prix se met à osciller autour de sa m30 qui s’aplatit. La tendance devient neutre.

Si ces conditions ne sont pas réunies, le risque de faux signaux sera élevé. Le prix peut s’extraire lourdement de sa zone de résistance puis retomber dans la foulée. Vous serez rapidement en moins-value.

Si vous souhaitez avoir les statistiques et le marché de votre côté, la triple confirmation doit être présente.

Maintenant observons un 2ième exemple avec l’action Genomic Vision :

L'action Genomic Vision selon la méthode de Stan Weinstein

Ici le graphique est clairement moins sexy.

Observez :

Les volumes en revanche sont en augmentation. Cela ne doit pas vous berner, ce n’est pas un signal haussier, simplement des mouvements spéculatifs courts terme.

Ici il n’y a pas de triple confirmation.

1.3.2 Affiner son niveau d'entrée avec l'étude graphique

Le 1er filtre de la triple confirmation est effectué,  il est bon. L’actif se trouve en phase 1, neutre.

Pour exploiter cette situation, vous devrez maintenant impérativement affiner votre niveau d’entrée; Il faut identifier les niveaux de résistances.

Concentrons-nous uniquement sur le mouvement du prix dans la phase 1. Celle-ci se définit par une zone de neutralité, où le prix à l’intérieur évolue sans tendance directive.

Néanmoins, ce n’est pas parce que cette tendance est neutre qu’il ne mérite pas qu’on surveille ses mouvements. Sur toutes les phases (et toutes les unités de temps) le prix dessine des figures chartistes sur son graphique.

Il en existe un nombre important, mais encore une fois Stan Weinstein en utilise que quelques-unes. Faites comme lui, apprenez à maitriser les figures qui sont le plus suivies et les utilisées par le marché.

  • La cassure de range
  • L’épaule tête épaule
  • Le double creux

Je le rappelle, il est important d’avoir la validation par la triple confirmation au préalable.

Une figure chartiste se construisant lors d’une phase 4 donnera au mieux un objectif graphique court terme, puis la tendance de fond baissière reprendra le dessus.

Si vous n’êtes pas précis sur vos entrées et sorties, vos plus-values seront vite englouties par vos moins-values. Votre moral en prendra un sacré coup et la descente aux enfers commencera.

Si vous êtes à la recherche de la moindre figure chartiste vous en trouverez toujours. La force des figures chartistes, c’est d’être suivies ou pas par le marché. Oubliez les figures exotiques que personne ne voient, sauf vous. Concentrez-vous sur les ruptures de niveaux horizontaux pour maximiser vos chances.

Plus la figure met du temps à se développer, plus la cassure sera importante. Cette phase de fondation doit être longue et le niveau pivot bien travaillé. Cette cassure sera alors à prendre très au sérieux.

 Voici un exemple pour la cassure de canal horizontal avec l’action Claranova (graphique hebdomadaire).

Au printemps 2015 le prix est en pleine phase 4. Début juin le prix stop sa chute, et commence à latéraliser. La m30 s’aplatit progressivement, le prix se met à osciller autour. Celui-ci n’est pas immobile pour autant. Il réalise quelques pics et creux mais sans conséquence. Il construit un canal horizontal.

On identifie ainsi clairement le niveau résistance qui deviendra le niveau pivot pour la suite.

Pendant cette phase de fondation qui va durer jusqu’en Novembre 2016, la structure de la triple confirmation va également se mettre en place. Il ne manquera plus que la validation des volumes pour obtenir une opportunité en or.

L'action Claranova selon la méthode de Stan Weinstein

Pour débuter simplement et concrètement sans se perdre dans le détail de l’analyse technique. Une référence à acquérir!

Partie 2: Investisseur ou Trader ? 2 prises de positions différentes.

La longue phase de sélection est réalisée. Vous verrez avec l’habitude vos yeux et votre cerveau seront habitués à reconnaitre ces configurations graphiques.

Dans son livre Stan Weinstein oppose 2 profiles pour sa prise de position :

Les investisseurs et les traders.

Nous avons tous notre propre façon d’aborder les marchés financiers. Je vais être franc avec vous, suivre bêtement un trader est suicidaire pour votre activité de trading en ligne.

Comment abordez-vous les marchés ? En mode trader hyperactif ou bien en investisseur plus tranquille ?

Chacun possède sa propre vision du marché.

Constamment vous semblez voir des opportunités de prise de position. Le problème c’est qu’un simple graphique posté avec des niveaux, mais sans préciser le contexte et sans connaitre la vision de celui qui l’a posté, est aussi utile qu’un smartphone au moyen-âge.

Pour investir sereinement, vos positions doivent être prises en accord avec votre état d’esprit, la disponibilité que vous avez pour les marchés, et surtout, votre aversion au risque.

J’ai détaillé tout ce processus dans mon guide gratuit sur les 4 actions que vous devez réaliser, c’est même la toute première !

Investisseur et trader ont 2 visions différentes. Rien n’empêche d’opérer avec les 2 profils. Simplement les conditions de prise de position (set up) sont différentes et doivent être clairement dissociées.

2.1 L'entrée en position pour un investisseur

L’investisseur en bourse a une approche moyen long-terme. Généralement, il souhaite participer au développement de l’entreprise dans laquelle il investit. Il vise donc le début d’une nouvelle tendance haussière et profite de ce mouvement jusqu’à son épuisement.

Son investissement peut très bien mettre du temps à réellement commencer son ascension, ce ne sera pas un problème, il n’est pas pressé.

Graphiquement il recherche une cassure initiale de résistance de phase 1. Le principal avantage sera d’entrer en position au tout début de la phase 2. Il profitera alors à coup sûr du mouvement si celui-ci part en mode fusée. En effet, un pull back sur l’ancienne résistance devenue support n’a pas tout le temps lieu.

L'action Abivax selon la méthode de Stan Weinstein

Attention, acheter dès la cassure ne permet pas d’obtenir le recul nécessaire pour l’étude du volume. Celui-ci peut augmenter au préalable sur quelques périodes précédentes mais ce n’est pas une obligation. L’augmentation (et l’explosion) peut se réaliser uniquement lors de la cassure.

Pour limiter ce risque, Stan Weinstein préconise de prendre une première position lors de la cassure initiale, puis après étude du volume, une 2ième position sur le  pull back de l’ancienne résistance si celui-ci sont effectivement présents.

L'action Claranova selon la méthode de Stan Weinstein

Un volume en hausse démontre que cette cassure est fiable et n’est pas seulement un pic de volatilité. Elle crédibilise le signal et acte le support. La valeur peut dorénavant initier sa phase 2 sereinement.

Encore une fois il ne s’agit pas de doubler bêtement sa position. Cette 2ième prise de position doit être anticipée dans votre money management pour ne pas doubler votre risque.

2.2 L'entrée en position pour un trader

Le trader à la différence de l’investisseur pratique une activité de spéculation.

Pour lui une opportunité de phase 2 est intéressante uniquement si le prix prend immédiatement la direction voulue. Il cherche un retour sur investissement rapide. C’est son mode de fonctionnement. Il possède également un money management plus serré

Lorsque le prix casse sa résistance de phase 1, le trader attend systématiquement qu’un pull back est lieu. Cela lui permet d’obtenir un support immédiat, indispensable pour son money management et lui permet de profiter de toute la phase 2 à venir.

Le trader peut également acheter lorsque la phase 2 est déjà bien engagée. Nous l’avons vu dans le 1er article, en tendance haussière le prix revient régulièrement au contact de la moyenne mobile pondérée à 30 périodes haussière, celle-ci sert de support dynamique. Le prix construit une figure de congestion et matérialise un nouveau pivot. La rupture de celui-ci permettra au prix de redonner une impulsion haussière, que le trader exploitera.

L'action Claranova selon la méthode de Stan Weinstein

A noter que l’investisseur peut également en profiter. Cet achat de continuation dans une phase 2 déjà engagée est à réaliser dans un marché haussier. En effet les titres en phase 1 sont moins nombreux puisque les marchés sont déjà dans une phase 2 biens établie.

2.3 Introduction au Money management

Stan Weinstein nous enseigne dans son livre comment prendre position, mais il ne dit pas quelle quantité…

En parallèle vous devez OBLIGATOIREMENT (ce n’est pas une option) mettre en place une gestion du risque efficace. C’est primordial.

Des règles universelles sont à appliquer, puis ensuite en fonction de votre état d’esprit et de votre propre aversion au risque vous serez plus ou moins agressif.

La philosophie du Money management se résume ainsi :

Votre capital est votre bien le plus précieux, faites tout ce qui est en votre pouvoir pour le protéger.

Sans capital disponible pas de prise de position, donc pas de trading: fin de la partie.

Je n’arrête pas de le marteler mais pour pratiquer un trading sereinement vous devez savoir où vous aller et dans quelles conditions.

La bourse ne demande pas à ce que l’on soit parfait. Même les traders professionnels font des erreurs. Il n’est heureusement pas nécessaire d’avoir raison en permanence. On peut engranger des fortunes en ayant raison simplement que la moitié du temps.

Le secret, laisser courir ses gains et couper ses pertes rapidement ou automatiquement.

Vous devez dimensionner votre position pour que la perte potentielle soit émotionnellement acceptable, c’est vital si vous voulez durer sur les marchés.

La théorie est toujours plus facile que la pratique, c’est la dure réalité. Choisir le bon candidat n’est déjà pas aisé mais en plus quand nos émotions entrent en jeu cela devient carrément complexe.

Cet article sur les bases du Money management est fondamental pour votre trading. Un conseil lisez le immédiatement après celui-ci.

Avant de conclure cet article, j'ai besoin de vous!

Chargement en cours…

Merci à vous tous pour vos futures réponses. Mon but est de toujours vous apporter un contenu utile! 

Conclusion

Le 1er article vous a permis de découvrir Stan Weinstein, le fonctionnement et le principe de sa méthode d’analyse graphique.  Les 4 phases n’ont plus de secret pour vous.

Les 4 phases de Stan Weinstein

Ce 2ième article vous a parlé du processus global de choix qu’il met en œuvre dans son livre.

Votre but : Ne pas investir contre la tendance du marché mais bien avec lui.

Ce processus est descendant. Vous commencez par analyser les principaux indices européens et américains pour déterminer la tendance globale des marchés. Ensuite les indices sectoriels spécialisés. Vous ne retenez que le meilleur d’entre eux pour enfin analyser les actifs le composant.

Avant de pratiquer une analyse chartiste complète assurez-vous que la triple confirmation est bien présente. Elle est l’assurance que les conditions d’un retournement haussier durable sont présentes.

Sans elle, il y aura de forte chance que cette hausse ne soit qu’éphémère. A la moindre faiblesse du titre ou bien sur un objectif chartiste atteint, la tendance de fond baissière reprendra le dessus et engloutira vos maigres plus-values.

Attention ! Même avec les meilleures conditions graphiques possibles un Money management rigoureux est INDISPENSABLE.

Si vous voulez commencer à vous former en bourse ce livre sera un révélateur pour vous, tout comme il l’a été pour moi. Je vous le garantis.

Je pense que vous l’avez compris, ce livre est un incontournable pour votre compréhension de l’analyse technique. 

Je tiens à être transparent avec vous. Ce lien est un lien affilié. Si vous passez par celui-ci pour acheter ce livre, je toucherai une petite commission. Cela me permet de financer l’hébergement de ce site. 

Rassurez-vous je ne propose que des produits à très forte valeur ajoutée pour mes lecteurs! (On oublie rasoir, téléphone et autres gadgets 😉 )

Cet article a 1 commentaire

  1. Tout à fait d’accord avec votre analyse des marchés

Laisser un commentaire

Fermer le menu
a01d0a6682a5ec1f07e50aebc2708e14vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez